CatégorieRôle des époux

Interview exclusif de Firdaws Delhoum Matallah Thérapeute de couple et famille

1.­Dites nous en plus sur votre parcours,qu'est ce qui vous a mené à faire le métier de thérapeute de couple et de famille ?

Il était une fois une petite fille, qui grandit au sein d'une grande diversité culturelle et cultuelle, le message puissant qui se diffusait autour d'elle était, « la différence est une force enrichi toi de cette diversité », ce qu'elle apprit à développer.Cette petite fille devient, jeune fille, passionnée par les langues, elle souhaitait devenir traductrice et après un cursus littéraire, la vie l'a invitée à devenir enseignante.Durant 7 ans elle enseigne en élémentaire et en maternelle, tout en apportant sa contribution dans l'associatif, héritage familiale oblige !Elle enseigne aussi la langue arabe, afin de faire honneur à sa passion pour les langues.Elle grandi, évolue, et en devenant une jeune femme, elle apprend à dire JE, quand je parle de moi hein Firdaws ^_^Je forme à la pédagogie Montessori, 0­ 3 ans, 6 ans et 12 ans, de fil en aiguille, je m'aperçois que l'accompagnement que je propose est différent d'un enseignement classique, j'accompagne,l'enfant, l'ados, et les familles jusque dans leur développement personnel, sans en avoir réellement les outils.

C'est alors que je me forme en PNL (programmation neuro linguistique), parallèlement je me forme dans la thérapie systémique familiale, le coaching, les psychopathologies puis en sexothérapie.Ces formations sont pour moi dans un premier temps, un cadeau que je m'offre, des solutions aux difficultés que je rencontre à titre personnel, car je suis avant tout mon propre cobaye !Mon rêve premier qui était de devenir traductrice s'est réalisé ! Aujourd'hui, je traduis les besoins,les attentes et les émotions pour de fluides communications et de meilleures compréhensions :Objectif atteint !

Passionnée par les neuro sciences et le fonctionnement cérébrale, j'approfondis mes connaissances et souhaite comprendre d'avantages ma manière de travailler ; c'est ainsi que je découvre que ce que je fais s'appelle du mind mapping, des cartes mentales, cartes cérébrales.Cette curiosité m'amène à nouveau dans un cursus complémentaire, et je me certifie à l'enseignement du mind mapping, et à la Gestion mentale d'Antoine de la Garanderie.De nature généreuse, très sociale et très sociable, difficile de garder ces trésors pour moi.

C'est alors que je crée Equilibre Relationnel au sein duquel, depuis plusieurs années aujourd'hui,animée par ma passion, la trans­mission, je forme et j'accompagne en développement personnel, en thérapie et en coaching, en cabinet en France, à distance (internationale) et en ligne..

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

2.­Pourquoi aller voir un thérapeute de couple ?

Avant de vous marier, de vous installer en couple, vous êtes avant tout, chacun, un individu à partentière, issu (e) d'une famille, de racines, d'habitudes, de joies, de peines...

Et c'est avec TOUT ça, et bien plus encore que vous entamez cette unionConsulter, pour mieux s’aimer n’est plus tabou !

La thérapie de couple, tout comme la thérapie individuelle, est une démarche répondant au désir de quitter une difficulté, un frein, un blocage, une souffrance.Tout comme une personne en difficulté, peut demander de l'aide avec un espoir légitime d'être secourue, un couple peut effectuer une telle démarche.Le but d'une thérapie n'est pas de déterminer qui a tort ou raison, mais plutôt de rétablir la communication.

Le couple est une entité qui a ses règles, ses codes, ses habitudes, et il arrive que les deux partenaires ne s'y reconnaissent plus.Ce changement de perspective permet d'entrer dans un processus de collaboration pour revoir le «contrat » sans viser à changer l'autre.On sort du règlement de comptes destructeur pour devenir constructif.Les outils de la thérapie comportementale peuvent venir en aide au thérapeute qui choisit de les employer, parmi d'autres outils, tels par exemple que ceux de la thérapie analytique, de l'analyse systémique ou de l'analyse transactionnelle.

Quand chacun reproche à l'autre d'être la cause de sa souffrance et se vit comme une victime. Dansun couple. Or il peut arriver que les deux partenaires n'arrivent plus à sortir de ce système deressentiment et d'accusations réciproques.Chacun ne voit plus que les problèmes que l'autre lui apporte, ne croit plus en ses capacités dechanger. C'est le blocage.On sent qu'alors il ne s'agit plus d'une crise passagère.

La seule façon de s'en sortir est d'introduire un thérapeute dans la relation, qui va permettre de rétablir la communication.Réapprendre à se parler, à s'écouter.

La thérapie de couple invite, quel que soit le nombre d’années de vie commune, à regarder différemment son partenaire.A s’entendre dire les mots que l’on avait du mal à formuler, à comprendre des attentes intimes, à exprimer des désirs enfouis. On y réapprend à se parler et à s’écouter.Il devient possible d’aller au-­delà de l’apparence.

En quatre séances maximum, on passe à une véritable collaboration. Ce n'est pas gagné, mais c'est bon signe ! De jeunes couples amoureux consultent dans un but « préventif » pour mettre toutes les chances deleur côté avant de fonder une famille

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

3­. Quelles qualité doit posséder un thérapeute de couple ?

Un réel intérêt pour autrui.Posséder une excellente connaissance de soi, c'est à dire avoir déjà avancé dans une démarche de psychothérapie personnelle.

Avant de devenir thérapeute, il est essentiel de comprendre que son rôle n'est pas de guérir le patient mais de lui permettre de retrouver son autonomie et ses capacités. Il est toujours bon de rappeler que la principale victoire du thérapeute est que le patient soit capable de se passer de ses services le plus vite possible.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

4­. Quels conseils pouvez vous donner pour éviter les divorces ? Que conseiller vous de fairepour avoir un couple heureux ?

L’amour est un thème inépuisable, « toi et moi », premiers regards, premiers instants.L’intime sensation de se reconnaître et de renaître.Les frontières s’abolissent, « je » devient « tu », fusion parfois, puis les peurs commencent, dèslors que le réel reprend sa place et que l'amourosité vient se teinter de l’histoire personnelle desamants, parfois en suspens car non réglée.

Challenge n°1 :La tolérance, les particularités de chacun, d'abord attirantes, sont aussi à la source de nombreux conflits. Si accepter les différences n’est pas toujours facile, cela reste nécessaire pour enrichir la relation.Parfois, difficulté à se détacher de l’image parentale.Cherchant, plus ou moins consciemment, à trouver en son partenaire le double de son parent (ou son parfait contraire, ce qui revient au même)A cette image parentale s’ajoute celle du partenaire idéal, que chacun porte, parfois à son insu, en lui : Voir les différences de l’autre, c’est reconnaître qu’il n’est pas conforme au prince charmant que l’on imaginait.

Conséquence : le désenchantement, vécu comme la fin de l’amour : NON !C'est la naissance de l'amour mature, renonçant à former le couple idéal ou fantasmé, lespartenaires sont alors prêts à faire de leur couple.

Challenge n°2 : Les valeurs communes vivre avec un même que soi n’est ni possible ni souhaitable. Mais vivre avec son contraire multiplie les risques de désaccord. Entre ces deux extrêmes ? Un juste milieu qui repose sur le partage de valeurs essentielles. Celles-­ci relèvent de l’éthique de chacun. C’est la façon dont moi je décide d’envisager la vie, ce sont les principes du contrat, dit ou non dit, que je choisis de passer avec elle, lui pour avancer au quotidien l’incompatibilité des valeurs.Elle peut devenir problématique quand la famille s’agrandit, car c’est en fonction de ce qu’il juge primordial dans la vie que chaque partenaire établit ses règles d’éducation pour ses enfants : comment faire échanger.

Pour éviter le choc des valeurs, la meilleure solution est l’anticipation : Prendre le temps de se connaître et, surtout, de beaucoup parler, de tout, sur tout. A travers des discussions sur la vie, la société, la famille... peuvent s’exprimer les valeurs et les dissonances de chacun.Partager son histoire familiale pour reconnaître les valeurs respectives, mais aussi les harmoniser, parler de vos histoires familiales, grande pourvoyeuse des valeurs individuelles !Mettre les valeurs en commun.

A défaut d’avoir des valeurs communes, possibilité de mettre les valeurs en commun, pour que de ce mélange surgissent alors non plus les valeurs de chacun, mais bel et bien les valeurs du nouveau couple, prêt à inventer sa propre histoire:)

Challenge n°3 : Un lien d’amitié.

Et si votre partenaire était aussi votre meilleur ami ?

Complicité et confiance sont indispensables pour construire un lien toujours vivant.Les mariages heureux sont fondés sur une profonde amitié. Celle-ci se nourrit des centres d’intérêt et des loisirs communs, mais également de l’estime, du respect et du soutien mutuels, du souci d’être à l’écoute des envies ou des souffrances de l’autre...Comment faire ? Partager des loisirs la pratique d’un sport, jardinage, sorties culturelles, fêter l’anniversaire de la rencontre, du mariage,ou même de la première dispute, histoire de regarder avec humour et fierté le chemin parcouru.

Challenge n°4 : Des paroles partagées,trop de silences minent l’intimité au quotidien. Mais trop en dire aussi...Le paradoxe est que plus on approfondit pensées et émotions en les communiquant, plus on augmente aussi pour chacun les probabilités d’incompréhension, d’interprétation et... de déception: “Je n’aurais jamais cru que tu puisses penser une chose pareille, je ne te reconnais plus. Et si je ne te reconnais plus, si tu n’es plus celui que je pensais, comment puis-je continuer à t’aimer ? »

L'art subtil de la discussion : Comment faire ?

Ne pas tout dire. Pour bien communiquer, il faut d’abord accepter les limites de cette communication.Se donner rendez-vous pour échanger les tête-à-tête sont l’occasion d’aborder avec plus de recul certaines difficultés ou frustrations qui,évoquées à chaud, risqueraient d’envenimer une dispute.

Mais pas seulement, car s’il y a une parole qui mérite d’être échangée sans modération au sein du couple, c’est celle qui constate le bonheur d’être ensemble et les bonnes choses accomplies à deux. Souvent négligée avec le temps,la parole positive reste un excellent moteur du couple heureux.

Challenge n°5 : Une entente sexuelleElle est une source d’épanouissement et une autre manière de se rencontrer. Mais comment garderune sexualité heureuse sur le long terme ? Voilà le défi qui s’impose à ceux qui veulent faire durerle plaisir.Passés les premiers temps de la relation, le couple a le sentiment d’avoir déjà fait le tour de sasexualitéIls savent quels gestes, quelles caresses leur donnent du plaisir, et ne passent plus que par ceux-là... Or, le plaisir naît des variations, surprenez vous !

La promiscuité, les partenaires qui passent tout leur temps libre ensemble risquent de ne plus se voir vraiment ; ils ne perçoivent plus l’autre comme un autre. Or, le désir naît de cette distance et de cette envie d’aller au plus près de l’intimité de l’autre.Inviter votre créativité et éviter la promiscuité.

Les partenaires qui passent tout leur temps libre ensemble risquent de ne plus se voir vraiment ; ils ne perçoivent plus l’autre comme un autre.Or, le désir naît de cette distance et de cette envie d’aller au plus près de l’intimité de l’autre. De nourrir cette curiosité, d'entretenir un certain mystère.

Mettre de l’air dans la relation.Et si le désir persiste à manquer...

L’amour tient quand il y a du vent qui souffle entre lesamoureux

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

6.­Qu'est ce qui manque aujourd'hui au couple musulman en générale pour réussir leurmariage ?

Je recommande à chacun de se poser les questions suivantes :

Comment le couple s’est-­il construit ? Quelles sont vos attentes dans ce mariage ? « Qui ai-­je vu en toi quand je t’ai vu(e) ? »

La plus grande attention est à donner aux premiers temps, car le leurre est de tomber dans une idéalisation romanesque de l’autre.

Cette mise en scène d’un désir où l’autre n’existe que dans la fantasme est souvent la cause de très grandes désillusions amenant rapidement au désenchantement voire à la rupture.Notre époque est celle du « fast love » (amour rapide) et du « toujours plus » ; « Too fast for love » ! ( trop vite pour l'amour)

J'invite plutôt à un véritable apprentissage à deux, sans déguisement.C’est parce que je « suis » que tu peux être cet autre que je rencontre, je ne te recréé pas, je te reçois et t’accueille, je ne m'oublie pas dans toi, ou dans le nous.

En ne ralentissant jamais l’effort de devenir davantage vous même en vous donnant ! Toujours vous même !

Je suis moi, tu es toi et c’est le lien entre toi et moi qui créé le NOUS, le couple.

L’amour s’apprend et se construit dans la confiance partagée. Une relation adulte peut alors se tisser dans l’acceptation inconditionnelle de l’autre.J’apprends de toi et tu m’enseignes. Nous allons construire notre histoire en conscience, dans l’écoute et l’épure, pour ensemble aller vers l’essentiel.Si, au contraire, les identités se confondent, le couple peu rentrer dans une fusion menant à la confusion et à la perte d’identité

.Les couples qui viennent consulter sont souvent en perte de repères, en errance affective et sexuelle. Le désir s’est usé.

L'une des phrases qui revient souvent par exemple est :

« Il (elle) est là sans être là », invitez votre conjoint à vous définir ce qu'est être LA pour lui ?Pour ELLE ?

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

7­. Y a-t-il eu des cas que vous avez rencontré, qui semblaient sans solution, et qui s'est finalement bien terminé ?

Dans tous les cas ; un dénouement de qualité elhamdulillah !

Pour les cas qui ont souhaité se séparer, la thérapie aura permis de se séparer dans le respect, etainsi de continuer, d'avancer sereinement.

Parmi eux, ceux qui avaient des enfants, la thérapie leur a permis aussi de pouvoir rester en termes respectueux et constructeurs pour les enfants, et ainsi entamer une thérapie personnelle de quelques séances, afin de faire le deuil, et de pouvoir continuer à vivre sereinement, sans répéter les même blocages à l'avenir.

Pour les couples qui ont choisi de continuer ensemble.

La thérapie de couple a permis de porter un regard différent sur leur conjoint et à pouvoir mettre des mots sur des besoins qu'il avait du mal à formuler, à comprendre les attentes intimes de l’autre et à exprimer des désirs enfouis. Le couple à réappris à parler, à se parler et à s’écouter, en traversant et dépassant les difficultés, les baisses de désir.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

8.­Vos messages dégagent une certaine joie de vivre sur le net, ils sont toujours positifs, dites-nous en plus

J'ai cette fâcheuse tendance a optimiser et positiver dans la vie.

Je dis fâcheuse, car je suis parfois, pour ne pas dire souvent confronter à une réalité, autour de moi entre autre.

Réalité de personnes qui naturellement ont besoin de voir le négatif, et ralentir les projets, ou les changements par exemple.

Heureusement que ce type de personne est là pour équilibrer, sécuriser, prévoir et planifier le PIRE;) !

Car s'il n'y avait que des personnes positives, ce serait peace and love ? My goodness !La planète pourrait finir en abandon total ! Le CHAOS

Qui protégerai la couche d'ozone ? Qui aurait réfléchi au recyclage ? Qui aurait pensé aux économies et à l'autosuffisance ?

En modélisant ces personnes, je dirais qu'aujourd'hui, je suis un peu comme ma voiture 😉

Je souhaite polluer un minimum, consommer juste ce dont j'ai besoin pour avancer, tout en profitant du progrès des recherches et outils scientifiques, qui grâce à mes 2 moteurs, me permettent d'atteindre mes buts, zen et safe (en sécurité)

Invitation à respecter les limitations de vitesse (enfin je fais de mon mieux euuuh) et code la route.Et à appuyer sur power pour foncer quand je vois mon objectif clair !

C'est ce que j'aime infuser et diffuser autour de moi, ce MIX-­SAGE , des personnes visionnaires qui voient de loin le plus, avec la sécurité de celles qui voient de loin le ­moins.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

Firdaws Delhoum Matallah

Formatrice Coach en développement personnel

Thérapeute de couple et famille

www.equilibrerelationnel.com

3 solutions pour ne pas tomber dans le tabou autour de la sexualité

C'est vrai qu'aujourd'hui la sexualité est un vrai tabou chez certains couples musulmans. On ose pas en parler car c'est souvent perçu comme quelque chose de "mauvais".

Juste le fait d'en parler peut faire rougir ce qui est tout à fait naturel. Mais comment ne pas tomber dans le tabou quand notre couple a besoin de sexualité.

1. C'est naturel..

Eh oui, on est gêné par ce sujet parce que souvent on est pas " naturel" dans ce domaine.​ L'influence de l'éducation va jouer un rôle ici. Si nos parents nous ont appris ( avec ce qu'ils savaient) que la sexualité est à prohiber totalement de nos vies alors comment se préparer pour le mariage ??

La sexualité était abordé par les anciens savants depuis toujours car cela fait partie de ce qui annule les ablutions donc pour cela il fallait une éducation à la sexualité.​

La sexualité est présente dans la nature de l'homme qu' Allah lui a donné dès sa création.​

Allahle Très Haut a dit dans la sourate la Vache verset 187 :

Elles sont un vêtement pour vous et vous êtes un vêtement pour elles.

Allah le Très Haut nous a donc parlé de la sexualité mais toujours avec une beauté dans les paroles qui permettent d'aborder des sujets délicats tout en délivrant le message voulu.

​Certains ont donc expliqué cette expression du "vêtement" comme l'homme ou le femme qui nous recouvre lors des rapports intimes.

On doit donc ne pas oublier que cela fait partie de nous et ne pas se le cacher car sinon on sera très mal à l'aise et cela provoquera forcément des comportements dérangeants dans le couple.

Il ne faut pas donner une image fausse sur la sexualité dans l'Islam. L'islam sait qu'on est attiré par cette chose mais a fixé des limites et l'a même mis au rang d'adoration si fait de manière licite. Il faut donc profiter "totalement" de ce moment sans fausse pudeur car de savants comme l'imam As Souyouti et Ghazali ont abordé le thème de façon claire pour éduquer le musulman et la musulmane à la sexualité de manière saine.

Ne pas aborder ce sujet dans le couple peut mener à une très grande gêne car on le considère comme tabou.

On le pratique mais on en parle pas. Et pourquoi ?? Ben , on dirait qu' inconsciemment c'est quelque chose de pas naturel dans le couple. Alors que c'est tout à fait le contraire.

C'est important de considérer la sexualité comme naturel, pas seulement dans l'acte mais dans le fait d'en parler dans mon couple. On voit bien ce naturel chez le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui qui prenait son bain pour se purifier après les rapports avec ses épouses.

Le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui était très pudique mais il prenait son bain rituel du ghoussoul( bain permettant de sortir de l'état de pollution majeure) avec son épouse dans la même baignoire, ce qui prouve bien que si quelqu'un devait être gêné c'est bien lui et non ceux qui sont venus après et ne pourront jamais atteindre son degré de pudeur.

Dès que vous et votre époux(se) accepteront la sexualité comme naturel, vous serez libérés de ce tabou qui bloque certains couples dans ce domaine.

2. Un art et une science...

Il faut savoir qu’énormément d'ouvrages ont été écrit sur ce domaine​ par des éminents savants musulmans. Pour quelle raison se sont'ils intéressés à ce sujet ??

Bien sûr ce n'est pas la perversité qui les a attiré mais la beauté de l'acte permis par Allah le Très Haut et le fait que celui-ci demande un abandon à l'autre tout en sachant se maîtriser car cela permet de meilleurs ébats amoureux. ​

C'est un art et une science qui doit être connu des époux sinon cet acte sera une punition pour l'épouse car elle n' y trouvera jamais son plaisir. Elle sera sollicitée d'une manière qui manque totalement de charme car il faut envoyer des messagers comme nous l'a expliqué le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui​

Le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui a dit :

Qu' aucun d'entre vous ne se jette sur sa femme comme font les bêtes. Il est plus préférable d'envoyer un message  avant l'acte. Quel est ce messager ? demandèrent-ils. " Des baisers et des paroles douces !" répondit-il

Rapporté par Daylami dans son Mousnad.​

On voit bien ici que des époux ne connaissent pas l'étiquette et les comportements avant l'acte et ne sont poussés que par leur envie charnelle. Ceci poussera la femme a pensé qu' elle est prise que pour un objet car elle dira : " Mon mari ne se préoccupe de moi que quand il veut faire l'amour avec moi." Et mes frères, faites attention car la femme le comprend bien.

Il faut donc prendre son temps savoir donner du plaisir avant de le recevoir, surtout pour les hommes qui comblent leur plaisir rapidement.

La sexualité n'est pas l'unique élément du couple mais il contribue à unir le couple et est l'un de ses objectifs pour préserver sa chasteté.

Les époux doivent savoir ce qui comble l'autre et communiquer sur ce sujet.

Pour cela Ibn Hazm, Ghazali, Nafzawi et d'autres ont écrit des livres qui peuvent permettre d'en découvrir plus pour mieux donner de plaisir dans son couple car un acte d'adoration a besoin d'être fait avec la science adéquate.

3. Un plaisir mutuel

​Il ne faut pas oublier que c'est un plaisir mutuel, il ne faut pas que cela devienne imposé à la femme ou l'homme.

L'homme a effectivement des besoins plus pressants dans la matière mais cela ne doit pas le pousser à exiger de son épouse à avoir des rapports dès qu'il le souhaite. Car sinon comment un plaisir peut être partagé si il n' y a qu' un seul participant qui en profite ?

L'épouse doit également comprendre que l'homme a besoin d'être préservé dans sa chasteté à travers son épouse contre les tentations extérieures.

Il y a donc un juste milieu à rechercher dans la sexualité dans le couple. Il n' y a aucun intérêt à avoir des rapports avec son épouse qui est trop fatiguée ou autre excuse valable.

L'homme doit savoir se maîtriser et la femme doit savoir faciliter à son époux.

C'est donc un plaisir mutuel qui veut dire aussi que l'homme doit chercher à atteindre le plaisir absolu (orgasme) en même temps que soin épouse comme il a été conseillé par le calife Omar Ibn Abdelaziz.​

Omar Ibn Abdel aziz a dit :


"Sache que pour accroître, l'amour de l'épouse, il faut qu'elle atteigne l'orgasme au même moment que son mari."

Il ne faut donc pas d'empressement chez l'homme et la femme peut l'aider dans ce cas également.

Cet homme qui a été surnommé le cinquième calife de l' Islam n'a pas eu de retenue pour parler de la sexualité et de ses détails. L'Islam n'accepte pas les égoïstes, alors comment l'être dans un moment où l'on doit devenir un avec l'autre ?​

Le couple doit donc à travers ses conseils avoir un lien plus fort en dehors des rapports intimes et pendant les rapports pour construire un lien fort.

Dites-nous ce que vous en pensez en partageant ou laissant vos commentaires. Je peux également vous répondre par mail pour les questions privées.

Barakallahou fikoum​

Pourquoi un homme doit-il être fort dans le couple

Aujourd'hui, nous les hommes nous avons besoin d'un modèle. Vous inquiétez pas ce modèle c'est pas moi !! Lol

Le modèle pour l'humanité restera le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui. Les hommes sont tournés vers la technologie, la télé, le foot, les films d'action...

Pour certains, la technologie est devenue un exutoire, une sortie vers l'extérieur. Certains veulent fuir le monde où ils sont. Ils vont aller dehors avec les amis pendant des heures, rester sur Facebook ou Internet.

Pourquoi ?? Car l'homme n'est plus l'homme fort. Mais l'homme est devenu faible.

On parle ici du musulman pas de ceux qu'aucune croyance ou guidée ne peut stopper. L'homme doit revenir à cette force que l’Islam lui a enseignée. Pour réussir son couple, il doit revenir à l'exemple prophétique.

 

Mais je suis fort moi !

Ben, oui beaucoup croient être forts à cause des exemples qu'ils voient. On voit des hommes remplis de muscles, prêts à se venger de celui qui lui a fait du mal, revenant même à des instincts primaires de sauvagerie. Est-ce vraiment la trace que l'on veut laisser sur terre ??

Le couple est là pour nous amener à montrer ou à devenir un véritable homme. Alors là on se dit : " Moi quand ma femme elle me dit quelque chose je lui montre direct qui c'est le chef !!" Ah bon, un chef qui n'arrive pas à se maîtrise risque de faire un carnage. Un homme n'est pas Conan le barbare ou Attila le chef des Huns. On se croit fort parce qu'on cire plus fort que les autres ou bien parce qu'on inspire la peur aux autres.

Est-ce par la peur que notre couple va se consolider ?? Est-ce qu'une femme se marie pour avoir peur ? L'homme fort n'est pas celui qui sait profiter des êtres faibles physiquement mais celui qui vainc plus fort que lui. On pense être fort parce qu'on se laisse pas faire, alors qu'on s'est effectivement laisser faire. On a suivi nos passions et elles nous ont vaincus.

 

C'est qui le plus fort!!

Pour avoir un couple fort, l'homme doit avoir un rôle celui de l'homme fort. Celui de l'homme qui ne se laisse pas gagner par la colère, celui qui suit avec amour l'exemple de son Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui.

Que nous dit le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui, il nous dit " Le fort n'est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte, mais le fort est celui qui reste maître de lui-même." Rapporté par Boukhari

Tout est dit. Quelle force que celui qui maîtrise son égo ! Mais nous, on veut pas de cette force on préfère celle où on va pouvoir crier pour plat mal assaisonné, un verre cassé, un truc pas rangé...

Dans le couple, l'homme doit montrer qu'il est le plus fort en montrant comment il se maîtrise. L'influence extérieure peut, peut être poussé la personne à croire que la force est d'imposer, de crier, de ne pas écouter et d'arriver à ce que l'on veut.

La femme a besoin d'un homme et vice versa. On a besoin de tendresse et d'émotion dans la vie, mais on ne peut pas vivre constamment dans l'émotion il faut aussi une réflexion pure de sentiments comme la peur ou la colère.

Ce sont ses qualités que l'on doit retrouver dans un homme et que l'on doit rechercher. En tant qu’homme, je ne peux pas dire que c'est facile de ne pas s'énerver ou d'avoir peur (car la colère peut cacher une peur non-dite..).

Mais on doit tenter de la vaincre, ça doit être notre combat quotidien et c'est mon rôle en tant qu'époux.

On doit pouvoir s'appuyer sur notre époux et non le fuir par peur de sa colère. Tout le monde approchait le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui personne ne le fuyait par peur de sa réaction.

Essayons de nous rapprocher de cet exemple pour devenir un homme qui soutiendra son épouse. Si on veut se vanter d'être le plus fort, il faut apprendre à se maîtriser dans la colère, à se maîtriser quand on prend une décision.

En bref, soyons de vrais hommes pour notre couple car sinon cela créera un déséquilibre.

 

N'hésitez pas à faire partager et à laisser vos commentaires.

 

 

Accepter la différence pour pouvoir vivre ensemble

Cela faisait un moment que je n'avais pas écrit d'articles, un peu pris par le temps.

Nous allons parler des éléments indispensables pour avoir une vie de couple réussie. Les événements du 13 novembre nous ont montré qu'ils nous manque cet élément dans la communauté et qu' il est temps de travailler dessus.

Cet élément s'il est absent d'un couple, d'une famille ou d'une communauté vont créer la division, la haine et parfois même de la violence.

Allah le Très Haut nous a fait différents l'un de l'autre. Nous n'avons pas la même couleur, le même sexe, la même vision des choses mais c'est pour mieux nous connaître les uns les autres et profiter de ces différences.

Il est essentiel voire indispensable dans un couple d'avoir ces qualités ou bien de s'en approcher.

On cherche à se marier souvent avec une personne qui sera comme "moi" car on a très souvent et c'est normal une haute estime de soi. Cette haute estime de soi nous amène à un problème, on accepte pas l'autre tel qu'il est. La première qualité à acquérir est donc tout simplement d'accepter la différence.

1. Accepter la différence

La beauté est dans la différence. Regardons l'attirance physique que l'on peut avoir pour notre époux ou notre épouse car son corps est différent du mien. Un homme n'a pas de courbes et une femme a des courbes harmonieuses. Cette différence physique fait toute la beauté et le charme d'une femme, et le corps de l'homme qui reflète une certaine dureté et une force fait la beauté d'un homme pour l'aspect physique.

On a besoin de cette différence pour profiter de la vie et de notre couple qu' Allah nous a accordé. Allah le Très Haut a dit : "  Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments] de couple. Peut-être vous rappellerez-vous?" sourate 51 verset 49.

Ce verset la puissance du Créateur qui a tout crée en couple. L'atome existe de par son énergie positive et négative. La vie se perpétue de par la reproduction d'un mâle avec une femelle. La vie continue de par l'alternance du jour et de la nuit.

Il y a toujours deux choses opposées comme on le retrouve dans l'interprétation de ce verset dans Ŝafowat Al-Bayân li Ma'ânî Al-Qur’ân (qu’Allah accorde Sa miséricorde à son auteur), on trouve : …« [deux éléments] de couple » deux catégories  opposées comme la nuit et le jour, le ciel et la nuit, la droit chemin et l’erreur, etc.

Sans ces deux choses opposées, soit il n'y aurait plus de vie, soit elle serait invivable.

On a tous vu peut être des films qui parlent justement d'une vie où tout le monde est pareil et où le droit à la différence n' est pas permis. On se dit tous en voyant que c'est pas une vie de ne pas pouvoir être différent ou même simplement de l'exprimer.

Ici, le but n'est pas d'observer si les autres me permettent d'exprimer ma différence mais revenons au plus important, à l'essentiel à nous-mêmes. Il n' y a pas d'avancée si on ne se remet pas en cause. Donc je dois me poser la question " Est-ce que j'accepte que mon époux(se) ne soit pas comme moi ? Est-ce que j'accepte sa différence d'opinion ? Est-ce que j'accepte ses goûts ?" Il y a des disputes qui apparaissent juste parce qu'on n'accepte pas l'autre tel qu'il est. Peut-on imaginer la vie sans nuit ?? Et pourtant on voit mieux le jour, mais on a besoin de la nuit pour se reposer.

On aime pas le mal mais sans lui comme faire la différence avec le bien ? On a besoin d'accepter les différences dans notre couple pour avancer. Satan va tenter de nous faire regarder toutes les différences qu'il y a entre moi et mon époux(se) et de considérer toutes ces différences comme des défauts.

Serait-on parfait pour se permettre d'avoir ce regard qui n'est plus critique mais un regard qui juge et là il y a danger. La critique est acceptable mais le jugement non. On peut critiquer notre époux(se) de manière détournée mais juger est pire car c'est comme si on se permettait de dire " Je connais ton for intérieur et tes intentions."

Sans les différences, on ne peut pas observer son contraire. Si notre mari est colérique cela permet de voir notre maîtrise de soi et donc de montrer le bien. Il faut savoir profiter des différences dans son couple et donc cela passe par une remise en cause.

Certains pourront dire " Oui, mais faut pas exagérer aussi." C'est vrai que c'est pas toujours facile à vivre.  L'autre est en vérité le miroir de nous-mêmes, on pense avoir des problèmes avec les autres et que tant qu'ils ne changeront pas rien n'ira. Mais c'est en vérité des problèmes avec nous-mêmes qui nous mènent à de mauvaises réactions face à la moindre différence.

Le ou la croyante sait que celui qui est parfait est Allah, alors pourquoi toujours penser que l'autre a tort ??

Je vous donne un exemple l'Islam est venu pour changer la vision des hommes sur les femmes. Dans le Moyen Age, en France on ne savait pas si la femme avait une âme ou non et l'Islam lui a donné des droits à part entière. Certains au nom de l' Islam vont dire que la femme si elle parle, il ne faut pas prendre son avis ou qu'elle manque forcément d'intelligence.

Il faut être clair la femme est sentimentale et sensible mais cela n' a rien à voir avec son intelligence.

Regardez cette femme qui a enseigné la religion à son époux:

Fatima bint al Mundhir ,petite fille d' Asmaa fille d' Abou Bakr le Véridique, qui était une Faqiha ( juriste) eut comme élèves le très connu imam Abou Hanifa, l'imam Malik, le rapporteur de hadiths Chou'ba ,Sofiane Thawri et pour finir son époux Hisham ibn Orwa ibn Zoubayr( son cousin) grand savant qui rapporta d'elle plusieurs hadiths.

Et cela n'est q'un exemple parmi tant d'autres. On doit donc accepter la douceur et la sensibilité de notre épouse car cela est indispensable à l'éducation des enfants.

Le problème vient donc de nous mêmes. Des hommes peuvent ne pas accepter la différence ches les femmes et en profiter pour inventer des légendes sur les femmes comme quoi elles ne seraient pas capables d'être des Muhadithats (rapporteuses de hadiths) ou des scientifiques incroyables comme Marie Curie.

Accepter la différence permet de changer le monde car cela amène au vivre ensemble et donc à l'harmonie.

Cela commence donc par le couple. Si l'on souhaite l'harmonie dans notre couple, on doit accepter ce mariage entre moi et mes différences et mon époux(se) et ses différences.

On parle beaucoup de vivre ensemble avec les récents événements, mais on doit lier ces événements à notre quotidien pour pouvoir profiter de cette épreuve. Nous sommes tous concernés car nous sommes peu à accepter la différence dans notre couple et dans nos familles.

Nous sommes musulmans et pourtant certains feront des différences entre le marocain du Nord et celui du Sud, entre l' algérien et le marocain, entre le sénégalais et le malien. Il faut revenir à soi-même avant d'aller voir les autres et porter des jugements trop faciles.

Mon couple doit être un exemple de tolérance et de paix, et non un lieu de disputes tout simplement parce que " Çà m'énerve que tu sois pas comme moi." On le dit pas clairement mais c'est le message qui ressort quelques fois. Pourquoi s'énerver que quelqu'un ne soit pas comme moi ?? Suis-je parfait pour arriver à ce degré d'intolérance ? Personne n'aime être rejeté pour ce qu'il est.

On aime pas être rejeté parce qu'on est musulmans, alors comment rejeter mon époux(se) pour X raisons.

Allah le Très Haut n'a rien imposé à l'homme alors qu' Il sait ce qui est bon pour lui. Et nous, on voudrait tout changer à la maison sous prétexte que l'on sait ce qui est mieux pour tous ??

Ce gros problème qui est de ne pas accepter la différence peut avoir une origine. C'est toujours plus facile de regarder l'autre que de se regarder soi-même. On peut toujours mieux faire et s'améliorer.

Notre couple ne demande pas mais réclame cette tolérance. L' Islam nous appelle à cette magnifique tolérance.

Le pauvre et le riche sont côte à côte dans le rang des prieurs, ils sont différents mais restent ensemble. Le riche soutient le pauvre par son argent et le pauvre permet au riche de faire des bonnes actions et de dépenser son argent dans le bien.

Mon époux(se) n'est pas contre moi, ce n'est pas un ennemi qui veut que mon malheur, c'est mon partenaire, mon allié pour me permettre de m'améliorer comme Allah veut et non comme moi je veux.

Si l'on accepte la différence, il y a un poids énorme qui s'élève, les nuages s'écartent pour faire place à un soleil radiant celui de l'harmonie et de la paix.

Il faut donc prendre le temps et utiliser quatre moyens :

  • Discuter de nos attentes afin que les choses soient claires ( travail, intimité, éducation...)
  • Respect mutuel des différences d'opinions
  • Espérer car les choses évoluent

Nous avons donc de gros efforts à faire pour accepter la différence d'opinions dans le couple, différence de goûts...

 

Dites-nous comment vous vivez cette différence dans votre couple et n'hésitez pas à laisser vos commentaires sur ce sujet.

Comment maîtriser sa colère

Eh oui, le tout n'est pas de se marier, mais aussi de s'améliorer dans notre mariage.

Regardez le hadith du Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui qui nous dit : " La colère vient de Satan, et Satan est crée de feu. Le feu ne peut être éteint que par l'eau, donc si l'un de vous se met en colère qu'il fasse ses ablutions." Rapporté par Abou Dawoud.

Ce hadith nous montre les dangers de la colère car elle nous fait voir rouge. On devient comme un taureau qui voit rouge et fonce sans réfléchir. La colère est un sentiment humain mais ses conséquences peuvent être graves sur notre couple.

Combien de mots que l'on regrettera plus tard, combien de gestes irréparables arriveront tout ceci à cause du fait de s'être laisser aller à la colère.

Et oui même une chose simple comme les mots ne sont plus réfléchis, il n' y a plus de contrôle. C'est pour cette raison même que le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui nous informe en nous disant : " Si l'un de vous se met en colère, qu'il reste silencieux." Rapporté par l'imam Ahmad

Ici, le silence est préférable à tout acte car on risque de dire n'importe quoi et de briser un cœur par nos paroles...

Le mariage unit deux êtres qui sont différents mais qui doivent s'aimer et s'apprécier malgré leurs différences qui peut être de culture, de caractère ou autre. Et oui, l'amour doit triompher !!!

L'amour est une source dont on ne cesserait de boire et la colère est un liquide amer.

Prenons garde à ce feu qui brûle en nous parfois et qu'il faut éteindre sous peine de faire beaucoup de mal et surtout à notre époux(se).

1. Conséquences de la colère

Notre pression artérielle augmente et le sang monte au visage sous l'effet de la colère. Elle a également un effet néfaste sur les nerfs. C'est donc mauvais pour notre corps  et crée des ulcères à l'estomac, on peut donc tomber malade à cause de la colère.

Quand on se met souvent en colère, ben le club d'amis risque de se restreindre car qui supporterait d'avoir quelqu'un qui se met constamment en colère pour rien.  Cela limite donc les relations sociales et en plus dans le couple cela amènera une situation de tension car la personne en colère cherchera à s'imposer de gré ou de force.

Malheureusement, on a aussi les femmes battues par leurs époux à cause justement de cette colère qui n'est pas du tout maîtrisée.

Les conséquences sont donc graves, on peu perdre des gens proches, créer même de l'hypocrisie chez les gens car ils veulent tout simplement éviter notre mal.

Le colérique souffre lui-même car il a soit un manque d'estime de soi ou est rongé par les regrets mais n'arrive pas à changer.

Par contre, si on la maîtrise la colère peut déclencher des aspects positifs. L'envie de se dépasser de mieux faire vient de la colère, cette sorte de rage de vaincre naît d'un sentiment de colère maîtrisé.

2. Apprendre à se maîtriser

On a souvent du mal à se maîtriser quand on est en colère et c'est cette maîtrise que l'on doit apprendre à travers le mariage.

On peut pas croire que tout se passe sur des roulettes car on souhaite justement quelqu'un qui pensera comme moi et comme ça je ne serais jamais remis en cause. Le mariage doit nous permettre de nous remettre en cause car nous ne sommes pas parfaits, on aime le dire mais on se rend pas compte de sa signification.

Cela signifie que nous avons des défauts qui doivent être corrigés ou au moins reconnus déjà. Et comment y arriver seul, sans aide ??

Donc notre époux(se) risque d'appuyer là ou ça fait mal et comment on va réagir dans ce cas-là ??

Il faut donc éviter de tirer des conclusions trop rapides sans réelles preuves en se basant que sur des suppositions et surtout ACCEPTER QUE MES CERTITUDES NE SOIENT PAS CELLES DES AUTRES .

Trop de fois, on croit, on est sûr d'une chose et on pense que le monde entier pense de la même manière et c'est faux.

Tout le monde ne pense pas comme moi et je dois l'accepter. Donc mes frères, mettons notre "faux machisme" de côté en acceptant et en écoutant ce que dit notre épouse, sans s'énerver en pensant que soi-disant que toutes les femmes ne sont capables de dire quelque chose de censé.

Et mes soeurs, cherchons à exprimer notre colère par des mots simples au lieu de faire la théorie du Pepsi Cola et toujours attendre que la pression monte jusqu'à que ça sort.

C'est une éducation, c'est un comportement louable et aimé par Allah que de contenir sa colère.

Notre couple ne doit pas devenir un ring ou je vais pouvoir me défouler sur les proches car c'est tout sauf du courage mais une véritable preuve de faiblesse.

"Le fort est celui qui maîtrise sa colère." nous enseigne le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui

Alors où sont les fortes personnalités ??

Le salles de fitness sont parfois remplis ou appréciés des frères ( et c'est très bien de  s'occuper de son corps.), mais l'on ne doit pas aussi oublier volontairement cette noble force qui est de soulever notre colère et de la mettre au-dessus de nous.

Le mariage est un échange, pas un combat pour s'affirmer.

Il faut aussi apprendre à exprimer ses émotions sainement, à dire ce que l'on ressent. Tout retenir en se disant : " C'est pas grave je patiente." n'est pas du tout une solution. Il faut savoir s'exprimer comme Atika qui a répondu à Omar ibn al Khattab qu' Allah les agrée et Omar était étonné et lui a dit " Depuis quand avez-vous pris cette habitude ??" (on pensait que la femme n'avait pas le droit de répondre à son mari sur le même ton dans l'époque d'ignorance chez les Mecquois) et elle lui dit : " Vas donc demander à ta fille qui répondait au Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui."

Il alla vérifier et sa fille Hafsa lui confirma. Rapporté par al Boukhari.

Personne n'a dit à l'épouse de se taire et personne n' a dit à l'époux de devenir un tyran ou dictateur en ne laissant la parole à personne sauf si ça va dans son sens.

Il faut apprendre à accepter les choses comme elles sont. On parle du destin, mais on l'accepte peu. Des que ça va pas, on râle.

Mais contre qui râle-t-on ?? Cette décision a été prise par le Sage et l' Omniscient, mais on a le droit de chercher des solutions bien sûr.

Aujourd'hui, on croit que tout doit se passer comme prévu. Tout est facile aujourd'hui avec la technologie et l'internet mais il ne faut pas oublier que Allah le Très Haut nous demande à nous mêmes d'évoluer et de s'améliorer et pas la machine.

 

C'est donc un véritable défi que de se maîtriser, mais tout est possible pour celui qui le désire, s'en donne les moyens et implore l'aide du Tout Puissant.

 

Et vous, comment faites-vous pour vous maîtriser quand vous êtes en colère. ??

Faites partager et laissez-nous vos commentaires.

 

 

 

 

 

Comment passer un bon Ramadan sans oublier son couple.

Machallah un nouveau Ramadan se présente à nous.

Le Ramadan est un mois important, béni, un mois de miséricorde.

On se prive de nourriture et de boisson de l'aube jusqu'au coucher du soleil, mais on doit aller plus loin car le jeûne doit nous ramener la taqwa( la piété).

Mais comment faire lorsqu'on est en couple pour réussir son Ramadan ??

Souvent, on se voit pas beaucoup pendant cette période et on est occupé chacun dans ses adorations.

Il y a plusieurs choses que l'on peut faire pour améliorer notre relation de couple ou la rendre plus vivante pendant ce mois béni.

1. Mois de la nourriture ou pas ??

Le mois de Ramadan est un mois où l'on se prive de nourriture et de boisson pour éduquer notre âme.

Le problème c'est que on est souvent trop fixé sur la nourriture.( c’est normal on a faim lol) On remplit nos courses et surtout on fatigue Madame car elle va passer tout son temps dans la cuisine (voir cet article que j'ai trouvé intéressant qui parle de 5 astuces pour ne pas passer Ramadan dans sa cuisine). Et généralement, le mari ne va rien préparé ou même donner un coup de main, mais au contraire exiger un "menu" spécial Ramadan.

Le mari dira " Oublie pas prépare les bricks, au thon à l’œuf et à la viande hachée, oublie pas de faire la soupe et oublie pas ...".

Comment réussir ce mois de partage en couple quand on commence déjà par demander, exiger et ne rien donner en échange sauf un commentaire sur la nourriture ?

Ramadan n'est pas le mois où la femme doit passer tout son temps dans la cuisine, même si ça fait toujours plaisir de bien manger. Mais pourquoi tous ses efforts la journée, pour se laisser aller le soir et faire la fiesta devant la table!!

C'est un mois de partage, alors commençons mes frères par alléger le travail de notre épouse dans la cuisine. Discutons ensemble d'un menu qui permet de laisser du temps pour autre chose. Donnons à notre épouse l'occasion de renforcer son lien avec les paroles d'Allah qui sont une excellente nourriture pour le cœur. Mais évitons de faire du mois de Ramadan, un mois qui sera une corvée pour la femme car elle rentre le matin dans la cuisine et sort un peu avant la rupture.

Cela peut être des habitudes prises de la famille ou du bled, mais ne mélangeons pas tradition et ce que demande réellement la religion.

Quelle beauté d'observer un couple peu occupé dans la nourriture et lisant tranquillement le Coran ensemble ou dans tout autre adoration.

Ramadan est un mois contre l'égo et non pour suivre notre égo. Alors pourquoi ne pas préparer un repas mes frères, le week-end ou quand on est de repos !! Pourquoi ne pas apprendre nous aussi à donner et à faire plaisir aux autres et non juste à soi-même.

C'est un mois de don mais pas uniquement du don financier mais également de sa propre personne.

Quoi de plus beau qu'un mari qui sacrifie quelques fois de son temps pendant Ramadan pour préparer le repas de rupture pour sa femme et ses enfants. Il se prive de nourriture mais également de suivre la passion d'être constamment servi.

Comment apprendre à servir les autres si on le fait pas déjà chez soi ?? Click To Tweet

Le Prophète SAW a dit: " Il se peut que celui qui jeûne n’obtienne rien de son abstention si ce n’est que le fait d’avoir eu faim."( Hadith rapporté par Ibn Maajah, 1/539, Sahih al-Targhib, 1/453.)

Cherchons pendant ce mois à sortir de nos habitudes et à avoir une volonté forte qui permet de ne pas suivre nos moindres désirs.

Cela est bien sûr facultatif d'aider sa femme à faire la cuisine, tout comme ceci est facultatif pour elle de cuisiner pour nous même si c'est programmé dans nos têtes de voir l'épouse comme la seule qui doit cuisiner.

Pour profiter de ce mois de Ramadan en couple, pensons à faciliter ce point pour notre femme à y penser ensemble car c'est un mois où l'on apprend à faire miséricorde en commençant par notre maison.

2. Le début du changement...

Le Ramadan doit être le début du changement de notre personne et qui nous connaît mieux que notre époux(se) ??

Notre épouse(x) connaît nos moindres qualités et défauts. C'est le moment d'apprendre à délaisser ce qui est mauvais pour nous. Notre couple est souvent pollué par un mauvais comportement, une tendance à s'énerver, de la rancune qui a du mal à partir, un manque de dévouement pour l'autre, de l'orgueil, un manque de sincérité...

Profitons de ce mois de Ramadan pour amener la miséricorde par un comportement qui va améliorer mon couple comme s'efforcer à pardonner les erreurs de mon époux(se) pour qu'Allah me pardonne, ne pas regarder les défauts de mon époux(se) pour qu'Allah ne regarde pas les miens, accepter la personne telle qu'elle est comme Allah nous a mis dans l'Islam alors qu'on est pas parfait.

On se demande quelques fois si notre époux(se) nous mérite quand on est pris par la colère mais on pourrait se poser aussi la question: Est-ce qu'on mérite le plus beau cadeau qui existe qui est l'Islam ??

Mais Allah nous a accordé ce cadeau par Sa grâce et Sa miséricorde. Il a été Généreux envers nous, soyons donc généreux avec notre époux(se).

Partageons aussi des moments d'adoration ensemble comme : la lecture du Coran, des prières surérogatoires, une invocation pour son époux(se) sans qu'il ou elle ne le sache.

On nous demande toute notre vie mais surtout pendant Ramadan car ce mois est le plus propice pour entamer un changement, de pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, de lier avec ceux qui ont coupé les liens avec nous et d'être généreux.

On a tendance à penser tout de suite aux autres qui ne sont pas dans notre maison. Alors qu'il se peut que la communication soit faible ou inexistante entre le couple, qu'on n'arrive plus à pardonner ce qui s'est passé, ou on arrive plus à être généreux(se).

Le Ramadan est un mois spirituel, c'est le mois du Coran pas seulement dans sa lecture mais dans l'application de ses magnifiques paroles qui viennent de Celui qui a tout crée.

Un Ramadan où les liens du couple ne se sont pas fortifiés, où l'amour n'a pas augmenté est à éviter.

Regardons comment passer un temps de qualité avec notre époux(se) même si ce temps est court, faisons en sorte que ce temps soit aimé et apprécié.( voir article 10 ingrédients pour fortifier le couple  )

C'est un mois où on ne doit pas uniquement oublier le goût de la nourriture et de la boisson, mais reprendre goût aux bonnes actions et au bon comportement.

Jeûnons ce mois en évitant la nourriture et le coït, mais n'hésitons pas à manger et boire sans limites des bonnes actions et du bon comportement pour un Ramadan profitable pour notre couple.

 

Et vous que faites-vous pour passer un bon Ramadan en couple ??

Faites nous profiter de vos commentaires et n'hésitez pas faites partager.

 

Qu'Allah accepte de nous ce mois de Ramadan et fasse qu'on ne soit plus les mêmes après ce mois béni.Amine