CatégorieCommuniquer

Guide indispensable des 7 erreurs à éviter ep5: Comparer aux autres

Salam aleikoum,

 

On continue notre petit guide des erreurs à éviter dans le couple.

L'être humain a une tendance malsaine à comparer ce qu'il a avec ce qu'il n'a pas. Il pense toujours qu'en acquérant ce qu'il n'a pas ce sera meilleur que ce qu'il a.

En bref, on pense toujours que" l'herbe est plus verte ailleurs". Regardons ce que le Prophète Paix et Bénédictions d'Allah sur lui nous dit : " Bienheureux celui qui a été guidé à l'Islam, dont la subsistance se limite à ses besoins et qui se contente de ce qu'Allah lui a donné." Rapporté par Tirmidhi.

Comparer est un fléau...

Ce hadith nous montre clairement que celui qui a été réellement illuminé par la lumière de l'Islam se contente de ce qu’Allah lui a donné. Pas seulement l'argent, la santé ou le temps mais aussi l’époux (se) qui lui a été attribué.

Aujourd’hui  l'influence d'un monde qui cherche à nous donner des normes auxquelles il faudrait adhérer. Une femme toujours belle, toujours souriante...

Un homme toujours beau, toujours aimant... Mais la vie n'est pas faite que de bonnes choses, il y a aussi ce qu'on considère comme mauvais mais bon auprès d'Allah.

Il y a donc un fléau dans le couple qui est de comparer. Comparer sa famille avec la belle-famille, comparer son mari avec un frère, comparer le corps de sa femme avec ce qu'on trouve dehors...

Cela ramènera une chose: l'insatisfaction. Pourquoi des gens à peine mariés pensent déjà au divorce ? Pourquoi des hommes à peine mariés cherchent déjà une deuxième épouse ??

On voit donc que souvent le point de départ est de comparer son époux (se) ou ses traits de caractère pour commencer à ramener des problèmes dans le couple. Car forcément, l'autre ne va pas bien le prendre. Comparer est une tentation pour nous, surtout dans le couple. Comparer est injuste et même si on doit essayer de se rapprocher des meilleurs exemples, on ne doit pas tenter de comparer notre époux à Ali qu’Allah l'agrée mais l'aider à s'améliorer.

La comparaison est souvent prise comme une critique et elle est douloureuse. Les choses changent dans le couple donc le fait de comparer à un moment donné notre époux (se) ne veut rien dire car demain tout peut changer par la grâce d'Allah.

On utilise rarement la comparaison pour motiver ou montrer les bons côtés de la personne, mais plus pour montrer les manques de notre époux (se).

Le temps, le caractère, la culture, le passé tous ses éléments jouent sur notre couple. On n’a donc pas besoin de comparer mais d'avancer dans notre couple.

Celui qui regarde trop le passé vivra constamment dans le regret et sera peu satisfait du destin d'Allah. Accepter ce qu'on a ne veut pas dire ne pas agir pour l’améliorer. Mais plutôt pour nous éviter d'être constamment pessimiste comme dans la société d'aujourd'hui, choisissons d'agir.

Il faut pouvoir retire une satisfaction de ce que l'on vit. Par exemple, beaucoup subissent une pression qui les influence sexuellement. Le sexe est important dans le couple mais cela ne doit pas devenir une addiction car à force de le voir autour de nous et de voir que tout tourne autour du sexe, beaucoup de couples se sentent inférieurs dans ce domaine.

Il faut pouvoir vivre notre intimité sereinement. C'est un point important à discuter dans le couple sans tabou pour éviter de voir son époux comparer son épouse avec d'autres (sans le dire).

Il ne faut pas s'imposer de modèle dans le couple car sinon on regardera ce couple pour se démotiver.

On a besoin de motivation dans le couple, beaucoup de motivation. Comparons nos propres personnes aux meilleurs ( Abou Bakr, Omar...) pour devenir déterminé.

Beaucoup se comparent avec eux en oubliant le côté humain qu'ils ont.

Même le Prophète Paix et Bénédictions d'Allah sur lui pleura à la mort de son fils!! Il connaît mieux que quiconque la récompense pour un enfant et celui qui patiente mais il est également humain.

Nous ne sommes pas des anges, mais des êtres humains qui essayons de faire ce qu'on peut.

Donnez cette chance à voir notre époux (se) en évitant de le comparer. La comparaison peut tuer la confiance.

Les phrases du genre :

  • " Pourquoi tu fais pas comme untel ?!"
  • Ah bon! Ben untel il ne fait pas comme çà!"
  • " T'as vu untel ? Pourquoi tu fais pas comme lui ??"

 

Ce genre de phrases peut amener à faire comprendre que l'on ne fait jamais les choses comme il faut.

Il faut veiller à construire des liens de confiance dans le couple et quand quelqu'un vous compare à longueur de journée avec quelqu'un d'autre, y a un moment où on va lui dire : " Ben, t'as qu'à vivre avec tel si elle est mieux que moi."

C'est donc pas la peine de comparer la nourriture de sa femme avec celle de sa mère lol. Sinon on va nous dire " Ben t'as qu'à retourner chez elle."

Et c'est tout à fait normal car notre épouse n'est pas notre mère.  Il faut donc apprécier et accepter notre époux (se) tel qu'il ou elle est sans diminuer les efforts pour l'améliorer avec douceur et amour.

 

La solution est don de faire une liste de tous les points positifs que vous connaissez chez votre époux (se). Lisez-les à haute voix le matin tous les jours pour vous rappeler ce bienfait qu’Allah vous a accordé.

Comment vous réagissez quand votre époux (se) vous compare à quelqu'un ??

Laissez nous vos commentaires et avis.

 

Barakallahou fikoum.

 

Guide indispensable des 7 erreurs à éviter ep3 : trop beau pour être vrai

Vous avez déjà entendu parler des histoires de contes de fées ??

Aladin et Jasmine ??  Ou toutes les histoires ou le prince est super "charmant" et la princesse également ??

Manque de pot, le mariage n'est pas un conte dé fées. On a généralement un très gros problème dans le couple : on rêve trop.

La tête dans les nuages

Cela ne veut pas dire qu'on a pas le droit de rêver, mais de ne pas s'imaginer ce qui n'existe pas ou qu'on ne pourra pas obtenir.

Combien de couples se déchirent des années plus tard parce que leur mariage était tout simplement basé sur des illusions qui ne se sont pas réalisées.

C'est comme lorsqu'on se réveille d'un rêve magnifique mais que finalement on se rend compte: " C'était juste un rêve..."

Franchement, ça fait mal un peu. On voudrait tellement que cela puisse arriver.

Malheureusement certains ont basé leur couple carrément sur de l'illusion.

Lorsqu'on débute un couple, on a des attentes inavouées. Elles sont là même si on ne les dit pas. On peut s'attendre à ce que notre mari soit toujours attentionné, toujours compréhensif, toujours amoureux..

On peut aussi s'attendre à ce que notre épouse soit toujours admiratrice ( n'oubliez pas un homme être admiré...), toujours belle et magnifique à chaque instant, toujours de bonne humeur...

Toutes ces choses sont des illusions car elles peuvent être là au début comme dans un mirage de loin et on se dira: " Mais, mais oui c'est lui.. c'est mon mari celui dont j'ai toujours rêvé!!"

Et finalement, avec le comportement et les actions au fil des ans on se rend compte que ce n'était qu'un mirage.

On peut bien sûr toujours augmenter l'amour dans son couple (voir 10 ingrédients pour fortifier le couple).

On peut gagner l'amour de son épouse ou de son époux par différents moyens...

Mais le voile de l'illusion se déchire après un certain temps (plus ou moins long...)

Le problème c'est que cela peut détruire le couple si nos illusions étaient irréalisables et cela mettra un poids insurmontable sur le ou la fautive. Elle rendra la relation de couple incertaine.

Ses illusions vont emprisonner l'époux ou l'épouse. On court droit vers la méfiance et les désillusions.

Imaginez vous un couple basé sur la méfiance. On pourra penser : " Je t'ai tout donné et voilà ce que tu me fais. J'ai plus confiance. Je pensais pas que t'étais comme ça...."

C'est le genre de phrases qui va détruire le couple. On montre qu'on a plus confiance, alors qu'on avait mis la barre trop haute, alors qu'on savait même pas s'il était vraiment comme ça.

Le mariage et je le dis sincèrement n'est pas une mince affaire. C'est notre égo qui va apparaître dans toute sa splendeur pendant le mariage.

Celui ou celle qui l'a éduqué sera plus enclin à réussir son mariage. Il faut donc une préparation réelle et sérieuse au mariage dans l' Islam.

Il ne suffit pas de se lancer comme ça. C'est un défi qui cache un bonheur magnifique pour ceux qui savent en profiter.

Quelles sont  les solutions à ce problème d'illusions ??

  1. Ne pas se laisser avoir par l'apparence: plus facile à prendre que de changer son comportement.
  2. Ne pas imposer. Trop de règles ou de conditions vont emprisonner la personne intérieurement : Attention elle devient alors une bombe à retardements et c'est vous qui l'avez déclenché à force de pression.
  3.  Ne pas se laisser dicter par la peur car c'est souvent elle qui va nous imposer de dire par exemple: " Va pas chez untel car j'ai peur que..." Il faut se baser sur des faits clairs car sinon je vous promets on fait plus rien parce que soi-disant y a toujours un risque que quelque chose arrive.

Notre guide n'est pas terminé ne vous inquiétez pas.

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la suite.

En attendant, observez vous-même si votre vision du mariage ou votre mariage n'est peut être pas trop idéale ??

N'hésitez pas à faire partager et à laisser vos commentaires qui peuvent être très utiles pour tout le monde.

 

Barakallahou fikoum

 

Guide indispensable des 7 erreurs à éviter ep2 : la critique

On continue notre petit guide sur les erreurs à éviter absolument pour ne pas détruire son couple.

C'est vrai que ses erreurs ne sont pas si faciles à éviter, mais il faut déjà les reconnaître et ensuite faire l'effort avec beaucoup d'invocations pour s'en débarrasser.

John Gottman, un expert en thérapie de couple, est capable de déterminer à 91%, en observant un couple discuter de leurs problèmes, le succès de leur mariage dans les années suivantes. (Étude de 1999 Gottman et Silver).

Il nous explique qu'il y a une différence entre se plaindre et la critique.

  1. Plainte ou critique à toi de voir...

Généralement se plaindre n'est pas aussi négatif que ça. On se plaint d'une situation difficile, ou bien d'une situation ou on ne peut rien faire et on est à bout.

Le prophète Yaqoub (Jacob) s'est plaint à Allah de son chagrin pour la perte de Youssouf (Joseph) mais il n'a pas critiqué ses propres enfants !!

Allah le Très Haut nous dit : " Il (Yaqoub) dit: " Je me plains qu'à Allah de mon déchirement et de mon chagrin.""

La plainte n'attaque pas forcément la personne, alors que la critique attaque la personne et non son acte.

Regardez bien que lorsqu'on critique quelqu'un, la personne le prend souvent mal car elle se sent visée.

Donc, on a besoin de se plaindre de nos situations quelques fois et c'est humain et tout à fait naturel.

Mais la critique ne vise pas toujours à se libérer d'un poids mais à casser la personne en face de nous et ça  fait des dégâts.

On doit donc faire attention dans nos paroles à ne pas critiquer notre couple. Pourquoi ??

La critique tue la confiance que recherche l'homme à travers son épouse.

La critique tue l'affection et la compréhension que recherche une femme à travers son époux.

On doit montrer lorsqu'on veut corriger quelque chose que l'on se concentre sur l'action et non sur la personne.

C'est souvent cette incompréhension sur la différence entre la plainte et la critique qui engendre des problèmes dans le couple.

L'épouse va dire par exemple : " Je suis fatiguée." Elle cherche juste à exprimer une fatigue physique ou morale, mais souvent l'homme va l'interpréter de quelle manière ??

Il va penser qu'elle veut dire : " Je suis fatiguée à cause de toi..." Et il va chercher à se défendre alors qu'il n ' y avait pas d'attaque à la base.

Apprenons à nous contrôler en tant qu'homme pour comprendre le langage féminin et apprenons en tant que femme à dire clairement dès le début que ce n'est pas une critique, mais juste un besoin d'être écoutée même si c'est pour se plaindre.

N'oublions pas c'est souvent un besoin chez la femme de se plaindre, pas pour avoir une solution à son problème mais pour se sentir aimée et appréciée par l'écoute active de son époux.

On doit aussi comprendre qu'un homme cherche souvent la confiance de son épouse et le fait de se sentir la cause numéro 1 des problèmes va le détruire intérieurement et il risque d'avoir un mauvais comportement ensuite avec son épouse.

 

Prenons l'exemple d'une discussion pour résoudre un problème. Si au début de la discussion, on commence par dire par exemple : " Est-ce que tu as préparé à manger pour ce soir ? questionne Hamza et Safiya répond : "Ben non pas encore." Hamza rajoutera "Comme d'habitude..." Et Safiya enchaînera en disant : "Et toi tu prépares jamais à manger!!" Et ça se termine avec une parole amère de Safiya du genre : " J'ai essayé de te faire comprendre que des fois je suis débordée mais tu ne m'écoutes jamais. Bon je vais aller préparer à manger."

Safiya a terminé la discussion en blâmant son époux. Vous allez me dire c'est normal. " T'as vu comment il parle à son épouse! "

Les débuts de discussion amères, sarcastiques, rempli de critiques finissent de la même manière qu'elles ont commencé c'est-à-dire mal.

96%des cas montrent que l'on peut prédire une conversation en observant les trois premières minutes. Même si on tente d'être gentil pendant la conversation, ça ne changera pas la critique était présente. Si l'on parle d'une voix douce et calme mais que l'on critique l'effet reste le même cela reste négatif et donne cette impression à celui qui écoute.

Pourquoi la critique peut détruire un couple si elle devient constante ?? Car elle risque d'ouvrir la porte à d'autres formes de négativité dans le comportement qui va le détruire petit à petit. On peut supporter le mal mais pas constamment.

Se faire des reproches dans le couple est normal, mais la critique vise la personne, ou sa personnalité même et le fait de l'indiquer ne fait qu'empirer les choses.

On a besoin d'entrainement, même de formation pour réussir son mariage.

Pour ceux qui sont mariés, prenez le temps à accepter les plaintes et éviter de critiquer directement son époux (se).

Il nous reste encore cinq erreurs à évoquer dans ce guide, mais le plus important est de le mettre en pratique.

 

N'hésitez pas à partager et laissez vos commentaires

 

 

 

 

 

 

Guide indispensable des 7 erreurs à éviter ep1: jouer à la devinette

Au début tout se passe bien dans un couple. On a l'impression d'être dans un conte de fées. On voit notre époux comme un prince et notre épouse comme la princesse de nos rêves.

Mais tout rêve a une fin comme on dit. Pourquoi ensuite ça ressemble plus à un cauchemar qu'à notre rêve du début.

Pourquoi cette tension apparaît dans le couple. Il faut les connaitre afin de les éviter plus facilement.

 

  1. Deviner ce que l'autre pense

Le problème de jouer à essayer de lire dans la tête de l'autre est de ne plus écouter mais de supposer.

On écoute plus notre époux(se) mais on suppose systématiquement qu'il ou elle veut dire ça. Et on va dire. " Je sais ce que tu veux dire. " On ne fera plus l'effort d'écouter qui est surtout d'essayer de se comprendre mais on supposera déjà savoir ce que l'autre veut dire.

On coupera de nos propres mains alors le fil de la communication.

Le but du mariage n'est pas de deviner mais de comprendre son époux(se) en l'écoutant !!! Click To Tweet

 

Ce point est très important car beaucoup de personnes pensent que quand on est mariés. " Ben ça y est tu dois deviner ce que je veux maintenant depuis le temps.."

Ça ne sert à rien de deviner quand on n'essaie pas de se comprendre et s'accepter tel que l'autre est.

On pense que c'est super. "Je suis capable de deviner ce que tu penses". Et donc c'est une preuve que notre amour a évolué, mais au contraire cela montre que l’on ne communique toujours pas car on ne s'écoute pas.

L'écoute de l'autre doit être un moment apprécié par les deux époux donc ne cherchez pas toujours à deviner mais à écouter.

L'autre chose c'est qu'en cherchant à lire dans l'esprit de notre époux (se), on commence à juger au lieu de montrer de la compassion et de la miséricorde.

Souvent (sans faire de généralités), les femmes aiment que l'on devine ce qu'elles souhaitent ou désirent sans avoir à l'exprimer à leur époux.

Faites attention ce genre de comportement peut vraiment détruire notre couple.

Quand on cherche à dire " Je sais que t'as fait ça à cause de ..." et donc de lire ou deviner ce que l'autre pense, on l'empêche tout simplement de s'exprimer.

Et oui, on empêche notre époux (se) à force de prétendre connaître la ou les raisons qui l'ont poussé à faire telle ou telle action.

Qu'en pensez-vous quand on peut plus s'exprimer ?? Quand la personne la plus proche ne nous laisse pas parler ??

Comment va-t-on se sentir ?? Oppressé(e), prisonnier. On va se dire " J'ai même pas droit à la parole, avant que je commence il ou elle me coupe  la parole..."

 

Regardez comment on ne supporte pas qu’à la télé, on prenne la voix des musulmans en la remplaçant qui va supposer les raisons à faire telle ou telle action. C'est énervant et ça ne donne pas envie de s'unir. Communiquons en donnant une chance à notre époux (se) de s'exprimer.

 

  1. Asma bint Yazid, femme d'exception

 

L’Imam al Bayhaqi, (dans son ouvrage : Shu’ab al îman), Al Bazzar et At Tabarâni rapportent qu’Asmâ bint Yazid al Ansâriyya -que Dieu l’agrée- est venue voir le Prophète -Dieu prie sur lui et lui donne la paix-alors qu’il était entouré d’un groupe de ses compagnons, elle lui dit :

« Que mon père et ma mère soient ta rançon ! Je suis l’ambassadrice des femmes auprès de toi. Et je sais que nulle femme, vivant en occident ou en orient, étant au courant de ce que je suis venue te transmettre ou non, ne partage pas avec le même avis. ALLAH t’a envoyé avec la vérité aux hommes et aux femmes. Nous avons eu foi en toi et en ton Dieu qui t’a envoyé.

Après cette introduction, elle ajouta :

Sache que nous, les femmes, sommes prisonnières et cloîtrées chez nous ; nous demeurons dans vos maisons, nous satisfaisons vos désirs, nous portons vos enfants.

Tandis que vous les hommes ! Vous êtes avantagés sur nous par la prière du vendredi, la prière collective, la visite des malades, l’assistance aux funérailles, vous pouvez faire plusieurs pèlerinages, encore mieux que tout cela : vous menez le djihad dans le sentier d’ALLAH ! Or, quand vous partez pour faire le pèlerinage ou la Omar ou le djihad, nous protégeons vos biens, nous filons vos habits, nous élevons vos petits.

Elle conclut par cette question :

Quelle donc est la part de la récompense que nous vous partageons, envoyé d’ALLAH? »

Le Prophète -Dieu prie sur lui et lui donne la paix- se tourna entièrement vers ses compagnons, jusqu’à mettre son visage face à eux, et dit :

« Avez-vous entendu un discours venant d’une femme, mieux que la requête concernant sa religion que celle-ci vient de présenter?

-Envoyé d’ALLAH, répondirent-ils, nous ne pensions pas qu’une femme puisse faire un discours pareil. »

Le Prophète -Dieu prie sur lui et lui donne la paix- se tourna vers elle et lui dit :

«Retourne là où tu étais et informe celles qui sont derrière toi que mener à bien la vie avec son époux, chercher tout ce qui le rend satisfait d’elle, tâcher d’être en accord avec lui, valent tout cela*. »

La femme retourna en faisant le thalil (en disant La ilaha illa llah) et le takbir( en disant Allahou Akbar) réjouie par cette nouvelle.

Le Prophète SAW a compris qu'il faut laisser les gens s'expliquer, s'exprimer avant de statuer sur une décision.

Il n'a pas rabaissé cette parole car cela vient d'une femme donc c'est pas grave (elle ne doit pas réfléchir comme certains supposent des femmes..).

Ce hadith est même appris dans la langue arabe pour la beauté du discours de cette femme. Elle s'est exprimée de belle manière et dans une langue arabe excellente, d'une telle manière que le Prophète SAW dit à ses compagnons : « Avez-vous entendu un discours venant d’une femme, mieux que la requête concernant sa religion que celle-ci vient de présenter?"

Son discours était plus beau que sa demande.

Prenons exemple en tant que femme sur cette femme pieuse et compagnon qui était Asma bint Yazid pour exprimer notre point de vue clairement mais avec une beauté dans le discours. C'est une science qui a été oubliée par les femmes aujourd’hui ( ilm al kalam ou bien al bayyan qui donnait un poids dans la parole des femmes).

Prenons exemple en tant qu'homme sur le Prophète SAW qui cherchait à comprendre les gens, leurs demandes. Un prophète et messager mais.... à l'écoute. Il a redonné la place à la femme dans la société musulmane. Imaginez-vous la même scène dans une mosquée aujourd'hui est impossible...

Soyons donc des hommes qui sont capables d'écouter sans chercher à s'imposer.

Nous continuerons notre série sur les erreurs à éviter pour ne pas détruire notre couple.

N’hésitez pas à nous suivre pour ne rien rater.

Faites partager et laissez nous vos commentaires.

 

3 astuces simple pour mieux vivre avec sa belle-famille

Souvent c'est un point qui fait peur quand les gens pensent au mariage. On a peur de comment ça peut se passer avec la belle-famille.

Une étude réalisée en 2013 montre que sur les 10 motifs les plus fréquents de divorce vient en huitième position: les beaux-parents.

Cela représente 11% des personnes sondées qui pensent que la belle-famille est trop présente, trop critique et trop pénible.

Le sujet de la belle-famille est souvent cause de dispute où chacun va défendre sa famille.

Mais comment faire pour éviter ce problème fréquent dans les couples ??

On peut utiliser quelques petites astuces...

1. Ne pas imposer ou se laisser imposer..

Souvent on trouve des personnes qui veulent " imposer" à leurs futurs époux ou épouses de vivre avec leurs belle-mères ou belle-famille.

Je ne dis pas que ça ne se fait pas, mais il faut surtout prendre le temps d'en discuter. C'est très important que les deux époux le comprennent. Si je l'impose à mon (ma) futur époux(se), je risque de planter en lui un certain dégoût pour ma belle-famille car tout simplement mon époux(se) ne l' pas accepté de lui-même mais l'a fait pour moi.

Alors c'est tout beau, tout gentil pendant un moment ou des fois dès le début y a de l’électricité entre notre époux et sa belle-famille car " Je n'ai pas accepté encore de vivre avec eux."

Bon, des fois on se dit " Ça va aller, fais le il(elle) sera content(e) si t'acceptes." Mais quelque chose fait avec regret ou une certaine gêne dans le cœur ne pourra donner de bons fruits.

Si votre époux ou futur époux commence à vous parler de l'importance de visiter sa famille, ou bien de vivre avec eux. N'hésitez pas à exprimer votre opinion de façon sage, en expliquant que vous avez besoin de temps ou que vous n'êtes pas prêt(e) encore.

Sans oublier que vous n'êtes pas obligé(e) d'accepter cette situation. Le couple a besoin d'intimité. Cela peut se faire dans la même maison que votre belle-famille mais en délimitant des règles claires avec votre époux(se).

Si vous voulez que cela se passe bien avec votre famille et votre époux(se): donnez-lui le choix sinon cela peut causer des problèmes.

Beaucoup vont à reculons visiter leur belle-famille parce qu'il faut le faire. D'autres insistent sur le fait d'aller visiter sa famille tous les jours.

Il faut savoir rester dans le juste milieu, le mariage ne doit pas couper les liens avec sa famille mais il ne faut pas non plus " couper le cordon" si l'on peut dire.

On doit être présent pour les besoins de sa famille tout en faisant comprendre que notre vie de couple est tout aussi importante.

Mais comment faire ??

Il faut déjà en discuter clairement avec son mari ou son épouse. Il faut éviter les ambiguïtés sur ce sujet. On montre qu'on est prêt à fortifier le lien avec la famille mais si on pousse trop, la vie de couple disparaîtra.

Il n' y aura alors que la belle-famille qui prendra place et notre couple va fondre au soleil.

On connait la valeur des parents dans l' Islam mais il y a également la valeur du couple. Chacun a ses droits et limites à respecter. Et l' Islam ne nous demande pas de s'abandonner totalement pour les autres et s'oublier soi-même.

On ne doit pas non plus se laisser imposer une vie dictée par la belle-famille ce qui veut dire que l'on est pas obligé de tout partager avec eux ou qu'ils doivent tout savoir. Les parents ne veulent pas toujours s'immiscer par intention de faire du mal mais plutôt pour donner des conseils qu'ils considèrent comme justes car ils ont l'expérience de l'âge.

On doit respecter leurs conseils mais pas forcément les appliquer à la lettre si ils peuvent causer un problème dans le couple et on doit également consulter notre époux ou épouse pour montrer l'importance que l'on donne à l'opinion de celui ou celle qui partage ma vie.

On vit à deux et on doit donc essayer de réunir nos deux familles également et pour cela il ne faut pas toujours suivre aveuglément tout ce que dira notre famille ou belle-famille. Mais pour y arriver il faut se mettre d'accord tous les deux sur ce point.

2. Ne pas comparer ses parents avec la belle-famille

C'est l'automatisme que l'on a souvent. On compare notre famille avec la belle-famille. Et ceci est très dangereux car cela peut être souvent mal interpréter.  Personne n'aime que l'on rabaisse un tant soit peu sa famille car c'est une partie de nous.

Si vous les comparez, prenez la belle-famille en exemple et non votre famille comme exemple.

3. Vanter la belle-famille...

Prenons l'habitude de vanter la belle-famille en présence de notre époux(se), amis ou autres pour apprendre à les aimer.

Plus on parle en bien d'une personne plus on va l'apprécier même si on ne le connait pas.

On est dans une société et un monde où l'on voit que du négatif au lieu du positif. Regardez que le positif chez votre belle-famille et vous l'aimerez au fur et à mesure ou au moins le respect s'installera.

Les Arabes respectaient leurs ennemis car ils reconnaissaient leurs bon côtés, c'était le côté chevaleresque.

Aujourd'hui prenons ce côté d'apprécier les gens en prenant le temps de parler du bien qu'ils font.

 

N'hésitez pas à partager cet article et laisser vos commentaires .

 

Barakallahou fikoum

 

 

Comment passer un bon Ramadan sans oublier son couple.

Machallah un nouveau Ramadan se présente à nous.

Le Ramadan est un mois important, béni, un mois de miséricorde.

On se prive de nourriture et de boisson de l'aube jusqu'au coucher du soleil, mais on doit aller plus loin car le jeûne doit nous ramener la taqwa( la piété).

Mais comment faire lorsqu'on est en couple pour réussir son Ramadan ??

Souvent, on se voit pas beaucoup pendant cette période et on est occupé chacun dans ses adorations.

Il y a plusieurs choses que l'on peut faire pour améliorer notre relation de couple ou la rendre plus vivante pendant ce mois béni.

1. Mois de la nourriture ou pas ??

Le mois de Ramadan est un mois où l'on se prive de nourriture et de boisson pour éduquer notre âme.

Le problème c'est que on est souvent trop fixé sur la nourriture.( c’est normal on a faim lol) On remplit nos courses et surtout on fatigue Madame car elle va passer tout son temps dans la cuisine (voir cet article que j'ai trouvé intéressant qui parle de 5 astuces pour ne pas passer Ramadan dans sa cuisine). Et généralement, le mari ne va rien préparé ou même donner un coup de main, mais au contraire exiger un "menu" spécial Ramadan.

Le mari dira " Oublie pas prépare les bricks, au thon à l’œuf et à la viande hachée, oublie pas de faire la soupe et oublie pas ...".

Comment réussir ce mois de partage en couple quand on commence déjà par demander, exiger et ne rien donner en échange sauf un commentaire sur la nourriture ?

Ramadan n'est pas le mois où la femme doit passer tout son temps dans la cuisine, même si ça fait toujours plaisir de bien manger. Mais pourquoi tous ses efforts la journée, pour se laisser aller le soir et faire la fiesta devant la table!!

C'est un mois de partage, alors commençons mes frères par alléger le travail de notre épouse dans la cuisine. Discutons ensemble d'un menu qui permet de laisser du temps pour autre chose. Donnons à notre épouse l'occasion de renforcer son lien avec les paroles d'Allah qui sont une excellente nourriture pour le cœur. Mais évitons de faire du mois de Ramadan, un mois qui sera une corvée pour la femme car elle rentre le matin dans la cuisine et sort un peu avant la rupture.

Cela peut être des habitudes prises de la famille ou du bled, mais ne mélangeons pas tradition et ce que demande réellement la religion.

Quelle beauté d'observer un couple peu occupé dans la nourriture et lisant tranquillement le Coran ensemble ou dans tout autre adoration.

Ramadan est un mois contre l'égo et non pour suivre notre égo. Alors pourquoi ne pas préparer un repas mes frères, le week-end ou quand on est de repos !! Pourquoi ne pas apprendre nous aussi à donner et à faire plaisir aux autres et non juste à soi-même.

C'est un mois de don mais pas uniquement du don financier mais également de sa propre personne.

Quoi de plus beau qu'un mari qui sacrifie quelques fois de son temps pendant Ramadan pour préparer le repas de rupture pour sa femme et ses enfants. Il se prive de nourriture mais également de suivre la passion d'être constamment servi.

Comment apprendre à servir les autres si on le fait pas déjà chez soi ?? Click To Tweet

Le Prophète SAW a dit: " Il se peut que celui qui jeûne n’obtienne rien de son abstention si ce n’est que le fait d’avoir eu faim."( Hadith rapporté par Ibn Maajah, 1/539, Sahih al-Targhib, 1/453.)

Cherchons pendant ce mois à sortir de nos habitudes et à avoir une volonté forte qui permet de ne pas suivre nos moindres désirs.

Cela est bien sûr facultatif d'aider sa femme à faire la cuisine, tout comme ceci est facultatif pour elle de cuisiner pour nous même si c'est programmé dans nos têtes de voir l'épouse comme la seule qui doit cuisiner.

Pour profiter de ce mois de Ramadan en couple, pensons à faciliter ce point pour notre femme à y penser ensemble car c'est un mois où l'on apprend à faire miséricorde en commençant par notre maison.

2. Le début du changement...

Le Ramadan doit être le début du changement de notre personne et qui nous connaît mieux que notre époux(se) ??

Notre épouse(x) connaît nos moindres qualités et défauts. C'est le moment d'apprendre à délaisser ce qui est mauvais pour nous. Notre couple est souvent pollué par un mauvais comportement, une tendance à s'énerver, de la rancune qui a du mal à partir, un manque de dévouement pour l'autre, de l'orgueil, un manque de sincérité...

Profitons de ce mois de Ramadan pour amener la miséricorde par un comportement qui va améliorer mon couple comme s'efforcer à pardonner les erreurs de mon époux(se) pour qu'Allah me pardonne, ne pas regarder les défauts de mon époux(se) pour qu'Allah ne regarde pas les miens, accepter la personne telle qu'elle est comme Allah nous a mis dans l'Islam alors qu'on est pas parfait.

On se demande quelques fois si notre époux(se) nous mérite quand on est pris par la colère mais on pourrait se poser aussi la question: Est-ce qu'on mérite le plus beau cadeau qui existe qui est l'Islam ??

Mais Allah nous a accordé ce cadeau par Sa grâce et Sa miséricorde. Il a été Généreux envers nous, soyons donc généreux avec notre époux(se).

Partageons aussi des moments d'adoration ensemble comme : la lecture du Coran, des prières surérogatoires, une invocation pour son époux(se) sans qu'il ou elle ne le sache.

On nous demande toute notre vie mais surtout pendant Ramadan car ce mois est le plus propice pour entamer un changement, de pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, de lier avec ceux qui ont coupé les liens avec nous et d'être généreux.

On a tendance à penser tout de suite aux autres qui ne sont pas dans notre maison. Alors qu'il se peut que la communication soit faible ou inexistante entre le couple, qu'on n'arrive plus à pardonner ce qui s'est passé, ou on arrive plus à être généreux(se).

Le Ramadan est un mois spirituel, c'est le mois du Coran pas seulement dans sa lecture mais dans l'application de ses magnifiques paroles qui viennent de Celui qui a tout crée.

Un Ramadan où les liens du couple ne se sont pas fortifiés, où l'amour n'a pas augmenté est à éviter.

Regardons comment passer un temps de qualité avec notre époux(se) même si ce temps est court, faisons en sorte que ce temps soit aimé et apprécié.( voir article 10 ingrédients pour fortifier le couple  )

C'est un mois où on ne doit pas uniquement oublier le goût de la nourriture et de la boisson, mais reprendre goût aux bonnes actions et au bon comportement.

Jeûnons ce mois en évitant la nourriture et le coït, mais n'hésitons pas à manger et boire sans limites des bonnes actions et du bon comportement pour un Ramadan profitable pour notre couple.

 

Et vous que faites-vous pour passer un bon Ramadan en couple ??

Faites nous profiter de vos commentaires et n'hésitez pas faites partager.

 

Qu'Allah accepte de nous ce mois de Ramadan et fasse qu'on ne soit plus les mêmes après ce mois béni.Amine