CatégorieCommuniquer

Les 4 gestes romantiques du Prophète

Le mariage a besoin d’entretien comme pour toute chose. Cela permet de développer les sentiments et d’arriver à une certaine osmose dans le couple.

Beaucoup de frères et sœurs mariées négligent cette partie et se demandent plus tard « Pourquoi c’est plus comme au début ?! »

Il faut tout simplement entretenir régulièrement un certain romantisme dans le couple.

Le romantisme n’est pas ringard ou réservé à une autre religion que la nôtre, nous sommes des humains qui avons besoin de se sentir aimés.

Regardons donc l’exemple du Prophète Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui dans quatre exemples de romantisme.

1.Je t'aime

Le Messager d Allah Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui était le plus grand adorateur, un modèle pour l’humanité avec une énorme mission sur ses épaules. Il a donc un emploi du temps très chargé et pas le temps pour des futilités.


Mais on trouve qu’un jour Aicha qu’Allah l’agrée lui demanda : « Comment es-ton amour pour moi ? » Il répondit : « comme un nœud fortement attaché ». Plus tard quand le temps passa, elle lui redemanda : « Comment est le nœud ? ». Il dit : « Aussi fort qu’au premier jour »

Regardez comment celui qui a la plus grande mission jamais connue nous montre le magnifique geste de romantisme envers son épouse.

Combien néglige ce point en pensant que ça ne sert à rien car « Je lui ai déjà dit plusieurs fois elle le sait de toute façon que je l’aime. Et puis j’ai pas le temps de faire le canard. »

Le suivi du chemin prophétique n’est pas celui qui mène à un cœur dur mais à un cœur doux et accessible. On voit bien dans ce magnifique exemple que la répétition du geste est important et la manière de le dire encore plus.

On n’a pas vu le Prophète Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui dire : « Bon, je te l’ai déjà dit dix fois. On peut passer à autre chose. »

Une femme a besoin d’entendre ces mots doux plusieurs fois avec le plus de beauté dans le geste.

Lorsqu'on dit  « Je t’aime » à notre épouse le but n’est pas juste de se débarrasser d’un fardeau, faisons -le de la plus belle manière au meilleur moment avec le plus de sentiments dans notre cœur.

2. Amour et adoration

On a tendance à se mélanger les pinceaux entre l’amour et l’adoration. Quand je suis en période d’adoration pure, personne ne doit me déranger.

Pourtant, le Prophète Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui tandis qu’il était en retraite spirituelle s’appuyait sur le mur de la mosquée et penchait sa tête en dehors pour s’appuyer sur le giron de Aicha qu’Allah l’agrée pendant ses menstrues. Elle huilait et peignait ses cheveux bénis.

On voit que l’adoration et l’amour a été lié pendant ce moment sacré. Même ce moment ne l’a pas empêché de montrer encore une fois son amour pour elle.

L’image d’une épouse peignant les cheveux de son époux est belle.

Un homme doit donc apprendre quelques fois à montrer qu’il a besoin de son épouse, de sa présence avec des gestes romantiques simples.

3. Qui aimes-tu le plus ?

Ben, nous on répondrait "Allah" peut être comme on peut voir des fois sur des posts où on nous demande de liker.

Mais le Prophète Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui répondit sans hésitation « Aicha ». On lui demande ensuite et « parmi les hommes « Il dit : « son père » en faisant toujours référence à son épouse.

Construire un mariage à toute épreuve demande beaucoup d’amour. On ne pourra pas supporter une vie sans amour. A nous de le construire par des gestes romantiques.

C’est un signe fort qu’il envoi à la communauté pour montrer que la personne qui est la plus proche de nous et qui sacrifie pour nous ne doit pas être oublié. C’est une marque de reconnaissance, de respect et d’amour que de déclarer sa flamme en public quelques fois.

Au fait, vous vous imaginez quelqu’un dire devant tout le monde que la personne qu’elle aime le plus c’est son époux (se) ?!

Le Messager d’ Allah Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui l’a fait devant ses compagnons sans honte ou fausse pudeur.

Prenons donc quelques fois l’habitude de le dire en public ne serait-ce que devant les enfants pour commencer.

4. Marquer des points à chaque occasion

Lorsque Aicha qu’Allah l’agrée rappela l’histoire de ses neuf femmes qui décrivirent leurs époux dont un couple qui montrait un amour passionné, le Prophète Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui en profita pour lui dire « mon amour pour toi est comme le leur sauf que je ne te divorcerai jamais ».

Ce n’est donc pas une perte de temps que d’être romantique mais un moyen essentiel de sauvegarder et de fortifier notre mariage.

Suivons donc ces bels exemples et tentons de suivre la voie de la douceur.

Faites partager et dites-nous ce que vous pensez de ces quatre exemples.

4 questions à se poser pour améliorer son couple

Le couple est important à développer pour avoir une vie équilibrée. Une vie où le couple bat de l’aile peut pousser à un comportement presque dépressif.

Mais pour cela il faut souhaiter réellement changer son couple. Certains veulent le changer mais ne se posent pas les bonnes questions pour y arriver.

On ne pose pas les questions à son époux (se) mais à soi-même si l’on veut y arriver.

Voici quelques questions à se poser sincèrement pour tenter de faire évoluer son couple et son mariage, elles sont tirées de l’ouvrage « Touhfatoul arous » de Mohamed Istambulli.

1.Cherches-tu vraiment à apporter du bonheur à celui qu’on aime ?

Et, oui les actions sont plus parlantes que n’importe quel discours. On peut vouloir le bien sans chercher réellement à l’accomplir. Posons-nous donc cette question chaque jour pour développer notre mariage.

Oui, le mariage est une cause de bonheur, un avant-goût du paradis car c’est le lieu où le cœur se repose et où l’on trouve plus aucune rancœur les uns envers les autres.

La question est donc bien tournée vers nous-mêmes et non son conjoint. Je dois me poser la question en prenant d’y réfléchir sincèrement

              

Est-ce que je veux son bonheur ou le mien en vérité ??

On voit donc bien que Ma propre personne passe souvent en premier et on oublie l’autre. Cela ne veut pas dire non plus que l’on doit se sacrifier au point de s’oublier totalement. On doit mettre chaque chose à sa place.

Mais l’on doit apprendre à laisser sa place tout doucement avec subtilité tel l’entrée de la nuit qui prend la place du jour mais sans aucune violence ou dureté.

La création d’Allah le Très Haut est vraiment une cause de méditation pour ceux qui réfléchissent.

Après s’être posé la question sur l’objectif, il faut ensuite mettre un plan d’action en place sinon cela ne restera qu’un joli rêve.

  • Faites une liste de ce que votre époux(se) aime le plus en classant par ordre de préférence et ce que vous pouvez faire facilement pour lui ou elle en classant également par ordre en commençant par le plus facile. 

Ensuite, il ne nous reste plus qu’à réunir ce qui correspond à ce que votre époux(se) aime et ce que vous pouvez accomplir le plus facilement sans débuter une guerre mondiale contre votre égo.

Mieux vaut commencer par le peu et qui dure, que beaucoup qui disparaît.

Click to Tweet

2. Est-ce que vous vous arrêtez d’argumenter d’un coup ? Etes-vous prêt à laisser une part de votre amour-propre lorsque vous vous disputez ?

Celui ou celle qui n’est pas prêt à laisser son amour-propre ne pourra pas évoluer dans son mariage. L’amour-propre aveugle sur la vérité et ne permet pas d’atteindre la modestie.

Le prophète d’Allah Paix et Bénédictions d’ Allah sur lui consultait ses compagnons et ses épouses alors qu’il recevait la révélation. La révélation ne l’a pas poussé à l’orgueil mais à la modestie.

Le problème est que nous ne recevons pas la révélation sur nous mais on n’est pas prêt à baisser la tête ou à abandonner son opinion.

On a besoin d’accepter la diversité, la divergence dans le couple. Un couple ou tout le monde est d’accord n’est pas normal car il y a toujours une chose où l’on n’est pas d’accord et on n’est pas obligé de l’être tout le temps.

Par contre, on ne doit pas chercher à imposer une dictature de la pensée dans notre couple. L’homme et la femme ont le droit de penser et d’exprimer leurs différentes opinions, il n’y a pas de priorité pour l’un ou l’autre.

On ne peut pas dire que l’homme aurait la supériorité sur la femme sur le fait d'exprimer son opinion.

Aicha qu’Allah l’agrée donnait des avis juridiques (fatwas) durant le califat d’Abou Bakr, Omar et Othman. Ce n’est pas permis à n’importe qui d’émettre un avis juridique, mais regardez l’ouverture d’esprit, la justice qu’il y avait à cette époque.

Personne n’a dit à Aicha :

Non, tu es une femme. Tu ne peux pas donner d'avis juridiques.



Aujourd’hui juste dans son couple, on trouve malheureusement certains hommes qui ne laissent pas la parole ou rabaissent l’opinion de leurs épouses comme si c’était un enfant de quatre ans qui venait de s’exprimer.

C’est donc à chacun(e) de nous de ne pas être injuste ou se transformer en dictateur (trice) sous prétexte d’avoir donné une opinion contraire à la mienne.

3. Est-ce que l’on pense ensemble ? A-t-on des projets pour le futur ensemble ?

Oui, ensemble et pas chacun de son côté. C’est tout simplement la force de la concertation que l’on voit ici.

Il y a des couples qui ne se concertent jamais, ils ne parlent pas ensemble. Ils font des plans seuls et pensent que ce n’est pas la peine d’en discuter ensemble.

La vie de couple, le mariage apprend à vivre ensemble. Et oui le fameux vivre-ensemble dont tout le monde parle débute par le mariage. On voit donc bien que les problèmes de la société actuelle découlent de notre manière de vivre en famille déjà.

On peut commencer par s’accorder du temps ensemble qui soit bien sûr un temps de qualité. On peut tout simplement s’asseoir et parler de tout et de rien, ou refaire le monde à deux.

Mais on a besoin d’avoir un projet commun qui nous unit aussi bien pour cette vie que celle de l’au-delà.

Prenons donc le temps de nous déconnecter de nos smartphones, des réseaux sociaux pour créer de véritables liens dans notre couple.

Prenons l’habitude de communiquer ensemble. On retrouve la peur de l’autre même dans le couple qui a peur de communiquer par peur de la réaction de l’autre ou par méconnaissance de son conjoint.

Le premier pas vers une vie harmonieuse ensemble est de faire l’effort d’écouter le message de notre époux (se). Notre époux (se) ne doit pas avoir peut de communiquer avec nous ou sinon les liens ne seront que factices.

Ecouter, veut dire chercher à comprendre l’autre pas à comprendre ce que je veux pour mieux argumenter derrière.

Franchement, c’est pas toujours facile d’écouter mais c’est essentiel dans un couple.

Évitons donc de couper la parole comme si elle n’avait pas de valeur, mais donnons-lui sa valeur en l’écoutant et en appréciant le fait de laisser la personne que l’on chérit s’exprimer en toute liberté.

Certains pays empêchent les gens de s’exprimer. Certains médias empêchent les gens de s’exprimer. Ne soyons pas ce pays ou ces médias que l’on critique allègrement mais qui ne laisse pas son propre conjoint simplement dire ce qu’il pense.

A nous également de s’exprimer sans blesser, sans briser le cœur de son époux (se).

Réfléchissons bien à l’effet de notre langue sur les cœurs car elle a un pouvoir qu’Allah a mis qui permet d’unir ou diviser les cœurs.

Faisons en sorte que notre langue unisse notre couple.

Click to Tweet

​Et vous, quelles questions vous posez-vous pour améliorer votre couple ??

3 solutions quand l’époux(se) pratique moins dans le couple ?

C'est pas facile de se marier et de se rendre plus compte plus tard que l'on pratique pas de la même manière, mais pas du tout même !

On fait des efforts pour s'accrocher à la religion et finalement on voit qu'on est pas soutenu(e) soit par son mari ou par son épouse.

C'est une situation qui est dure à vivre car effectivement, le mariage est là pour nous unir et nous renforcer. Mais on va me dire comment se renforcer si on se soutient pas ?

Rentrons dans le vif du sujet.​

Vous priez à l'heure, vous déplacez à la mosquée​, essayez de donner une bonne éducation ,à vos enfants. Mais à côté, vous voyez par exemple votre époux qui ne prie pas du tout, ou pire est pris dans l'alcool ou autre.

Vous en avez marre et vous voulez abandonner.​

1. Ne pas se laisser aller au désespoir.

​C'est la première chose que Satan aime faire rentrer dans le cœur. Ce sentiment qui nous dit que tout est fini, " Même si tu fais tous les efforts, il changera pas. Cela ne vaut pas la peine. Ben laisse tomber.."

Ces paroles ou suspicions sont malsaines pour vous déjà et également pour votre couple. Si vous voulez le sauver ou le changer, il va falloir commencer par une chose.

​ESPÉRER, ENCORE ET TOUJOURS.

Je sais que c'est facile à dire. Mais ici la force de la foi doit nous pousser à espérer d' ALLAH le Très Haut et non des êtres humains qui sont tous faibles. L'espoir fort donne la force et la foi n'est-elle pas espérance malgré toutes les épreuves ??

Cet espoir tue littéralement Satan, il n'aura plus d'emprise sur vous. Vous serez légère ou léger dans votre cœur car maintenant vous êtes prêt(e) à l'action.

Regardons l'exemple de ces couples impossibles, tellement différents dans la pratique ou dans la foi. Ces modèles sont les prophètes qui ont parfois subi de grandes difficultés dans leur couple.

Le prophète Lot que la Paix soit sur lui était marié avec une femme qui ne partageait ni sa foi, ni son effort pour la propagation de la foi mais exactement tout le contraire. C'est la mère de ses enfants, de ses filles mais il n' a pas désespéré et a toujours gardé le meilleur comportement envers elle.​

Ceci pour dire que parfois, le divorce n'est pas nécessaire si l'on peut garder un bon comportement envers l'époux(se). Mais ceci n'est possible que grâce à la force de la foi qui permet de toujours espérer dans le Tout Miséricordieux.

La première solution pour changer votre époux(se) est donc à chercher en vous-même.

Travaillez sur votre foi. Implorez Allah le Très Haut pour ​avoir cet espoir car c'est une preuve de confiance.

Assia qu' Allah l'accepte était mariée avec Pharaon l'un des pires hommes sur terre. Nos époux sont loin de son comportement même si des fois ils peuvent exagérer. Elle resta avec loin en tentant toujours de le ramener vers le bien.

On doit également se rappeler que ce que l'on vit n'est pas unique dans l'histoire mais cela s'est répété plusieurs fois avec les compagnons qui étaient mariés avec des époux(ses) qui n'ont pas accepté de suite l' Islam. Ils n'ont pas désespéré mais ont eu confiance rempli d'espoir et ont agi.

Ikrima ibn Abi Jahl est devenu musulman que tardivement​ au moment de l'ouverture de La Mecque.

Malgré qu'il soit un farouche ennemi du Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui, son épouse n'hésita pas à aller le chercher avec la bonne nouvelle de la protection pour le ramener.

L'espoir lui permit d'agir ainsi sans même réfléchir. Aujourd'hui la moindre action de notre époux(se) nous fait désespérer à un point tel qu'il n ' y a plus de bien qui sort de nous.

C'est la première étape vers le changement et elle est indispensable.

Si on désespère, on n' a plus la force d'agir. On pourra que se plaindre mais on pourra plus agir. Si l'on veut le changement, commençons par cette immense action du cœur qui est l'espoir en Allah le Très Haut pour changer mon couple.​

2. L'amour fait changer les gens...

Parmi les causes qui ont poussé Ikrima à devenir musulman, il y eut son amour pour son épouse Oum Hakim qui utilisa son amour pour le ramener vers le bien. Elle ne l'a pas détesté pour son incroyance, mais a plutôt tenté d'utiliser ce qu'il y avait de bien en lui à savoir son amour pour elle.

​Quand elle se refusa à lui lorsqu'il voulut avoir des rapports avec elle. Il lui dit : " Vivre sans toi et dormir sans que tu sois à mes côtés est une situation impossible pour moi ! "

Regardez ce lien fort qui les unissait, c'est ce lien qu' Oum Hakim a tenté d'utiliser pour le ramener à l' Islam.

Il faut donc éviter de détester la personne, son époux(se) parce qu'il ou elle ne prie pas.​

On déteste l'action jamais la personne dans un couple.

Si vous voulez ramener une personne vers le bien, commencez par aimer cette personne sinon il ou elle ne vous suivra pas. Votre époux(se) ne peut pas écouter les conseils de quelqu'un qui ne l'aime pas. C'est pas toujours simple d'aimer quelqu'un quand on voit qu'il ne pratique pas, mais peut-on détester ses parents ou ne plus avoir d'amour pour eux parce qu'ils ne pratiquent pas ??

Il en va de même avec notre époux(se) comme nos parents restent nos parents quoiqu'il arrive, notre époux(se) reste notre époux(se).

Si vous l'aimez et montrez cet amour​, ce lien for vous permettra d'avoir un poids dans vos paroles et conseils. Si vous négligez ce point et vous focalisez que sur les paroles et conseils et en plus sans douceur, il ou elle s'éloignera.

L'amour permet de changer une personne avec le temps. Il permet de rendre des gens mauvais en des gens bons. On manque cruellement d'amour aujourd'hui, tout doit être pratiqué sans aucun attachement au cœur.

Il faudra donc utiliser tous ces stratagèmes autour de l'amour pou diriger votre époux(se) vers l' Islam. Car les gens ont aimé le Prophète Paix et Bénédictions d' Allah sur lui, ils ont aimé les compagnons puis ont suivi leur religion.

3. La manière d'appeler quelqu'un qui ne pratique pas.

Appeler quelqu'un vers Allah le Très Haut ou vers sa religion est un art et une science immense.

On parle ici des proches avec qui l'on vit tous les jours. Il va donc falloir tout d'abord faire attention à notre comportement pour ne pas avoir un comportement qui fait fuir.

Si vous priez à l' heure tous les jours, lisez le Coran chaque jour... Mais vous ne pardonnez que très peu, vous vous mettez en colère pour rien, vos paroles ne sont que critiques envers votre époux(se) alors cela ne risque pas de motiver votre époux(se) à pratiquer même si il ou elle est loin.

Les gens qui ne pratiquent pas ont tendance à regarder les défauts de ceux qui pratiquent pour trouver une échappatoire à la pratique de la religion.​ Ce n'est pas juste de penser comme ça, mais bon c'est l'être humain.

​Nos paroles et conseils doivent être enveloppés de douceur et de sagesse car les mots peuvent avoir des blessures inguérissables.On doit voir comment on va pouvoir le ou la conseiller. Il y a plusieurs manières :

  • Il faut choisir le moment propice ( un moment de détente par rapport à un moment de stress)
  • Choisir des paroles claires, douces et motivantes
  • Du genre : " Tu es quelqu'un de bien, vraiment il ne te manque plus que.."
  • Par contre il faut éviter les paroles qui condamnent, critiquent ou jugent la personne même si c'est vrai.Il faut donc éviter de tenter de motiver en disant : Tu sais si tu ne pries pas, tu vas aller en Enfer." ou bien : " C'est normal que t'as des problèmes, tu pries pas." Sous-entendu, on veut pas le bien.

Pour vouloir conseiller, il faut déjà aimer la personne comme on a vu précédemment et connaître les besoins de la personne. Chacun est attiré par un aspect de la religion, on peut tenter de l'attirer vers un de ses aspects pour ensuite le ramener à l'ensemble de la religion.

Ne pas faire de reproches est également un moyen efficace de rapprocher la personne vers le bien. N'oubliez pas que pour celui ou celle qui ne pratique pas, la ou les actions qui lui manquent sont aussi lourdes que des montagnes. N'imaginez donc pas que vous l'appelez vers quelque chose de facile.

Il faut aider également à délaisser ce qui est mauvais en étant à ses côtés pour qu'il puisse petit à petit quitter son pêché. Mais lui demander de tout laisser d'un coup est un piège, soit il reviendra de plus belle soit cela ne viendra pas de lui.

C'est la même chose pour l'amener à la prière, n'hésitez pas à motiver la personne par ce qu'il peut faire. Il ne faut pas alourdir ce qui l'est déjà pour elle mais l'alléger jusqu'à ce que la personne d'elle-même se sente capable et motivée pour le faire.​

Les choses se construisent par étapes et non d'un coup car en général la fondation risque d'être mauvaise lorsque c'est fait avec empressement.​

Allah le Très Haut nous a introduit la prière petit à petit et nous a interdit l'alcool de la même manière. Prenons donc la méthode prouvée et divine pour changer l'être humain et notre couple.

Partagez avec nous vos commentaires sur ce sujet ou vos difficultés.​

Découvrez ABELNI l’agence matrimoniale musulmane

Firdaws couple heureux

1. Est-ce que vous pouvez nous présenter Abelni pour ceux et celles qui ne connaissent pas ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

C’est une agence matrimoniale musulmane qui permet aux célibataires musulmans de se rencontrer en vue du mariage.

Cela suit un process bien précis.

La première étape est de rencontrer le ou la candidat(e) durant un entretien gratuit et sans engagement d’environ 45 minutes. On y aborde par exemple les thèmes qui touchent à la vie de couple et à la vision de la famille. On s’intéresse aux aspirations de chaque candidat(e), essaye de savoir ce qui les caractérise et bien évidemment de comprendre ce qu’il ou elle recherche.

Il y a également des questions plus précises sur lenvironnement familial et socio-culturel dans lequel les candidats ont grandi. On va s’intéresser aussi à leur parcours spirituel et religieux en leur demandant où ils se situent aujourd’hui et comment ils se définissent eux-mêmes à ce niveau.

Firdaws couple heureux

2 .Pourquoi avoir choisi le nom d’ABELNI ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

En arabe si on rajoute le « qaf » à ABELNI cela peut se traduire par « rencontre-moi ». Dans certains pays arabes comme en Egypte, on peut aussi enlever la lettre « qaf » ce qui revient à ABELNI.

Firdaws couple heureux

3. Pourquoi organisez-vous des ateliers ? On pourrait se dire qu’il n y’ en a pas besoin après inscription.

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

On s’est rendu compte que certaines personnes viennent avec des listes de critères sans avoir conscience de la réalité et également parce que certains pensent avoir fait une sélection selon des critères religieux alors qu’il s’agit en réalité de critères liés à la tradition ou à leur éducation. Donc ces ateliers, comme celui d’Ali Habibbi explique avec pédagogie l’importance de bien définir ses propres critères selon la tradition prophétique mais surtout, on tente d’expliquer concrètement l’impact du choix de ces critères dans sa future vie maritale.

L’objectif est de donner les clés afin d’éviter les « erreurs de casting » qui produisent des couples où les époux sont diamétralement opposés.

Nous invitons également les célibataires à réfléchir à ce qu’ils sont et ce qu’ils veulent.

Firdaws couple heureux 

4. Quels résultats avez-vous pu observer à la suite de ces ateliers ?

ABELNI

Nous avons des femmes ou des hommes qui en sortant de l’atelier d’Agathe Zahra (auteure du livre « Mouqabalas ou les confessions des musulmanes de ce siècle ») me disent : « En fait, je vais revoir tel ou tel critère. Je pensais que l’âge était important, finalement ça l’est moins que ce que je pensais. Est-ce qu’on peut revoir ce critère ? ».

Pareil pour la question de l’origine, il y a donc pas mal d’idéaux qui bougent après ces ateliers là.

Firdaws couple heureux

5. En parlant des critères, si vous deviez donner une petite liste. Quels sont les critères qui reviennent chez les hommes et les femmes ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

Alors, les femmes cherchent le généralement d’abord des hommes responsables. Elles craignent en effet le manque de sérieux.

Donc une phrase qui revient est : « Moi, je recherche un homme sérieux, responsable et qui souhaite vraiment fonder une famille ».

Pour les hommes, souvent ils cherchent une femme qui connaît déjà sa religion car ils projettent vite leur future épouse comme la mère de leurs enfants. Ils aimeraient donc qu’elle ait déjà fait un cheminement spirituel.

Egalement, on ne peut pas nier que le critère physique revient beaucoup chez les hommes.

Firdaws couple heureux

6. Est-ce que le critère (physique) est évoqué chez les femmes ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

Non, beaucoup moins et elles disent rarement : « Je veux un homme beau. » mais plutôt : «Je veux un homme qui me plaise et qui me soit agréable à regarder.». Elles ne recherchent pas forcément un « canon de beauté » contrairement à une majorité d’hommes.

Firdaws couple heureux

7. Qu’est-ce qui vous a poussé à créer ABELNI ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

On a constaté la difficulté pour les musulmans célibataires de se rencontrer, on parle ici de ceux qui veulent sincèrement le mariage.

Ces personnes là existent mais ils ne se rencontrent jamais.

Ou bien ils se rencontrent mais le contexte n’est pas idéal pour avancer dans la direction du mariage.

On a par exemple, des hommes qui sont propriétaires de restaurants et ils voient des femmes qui viennent diner tous les jours. On pourrait penser qu’ils aient plus de facilitées. Mais ils viennent à l’agence car ne souhaitent pas être choisi de leur situation financière.

Plus généralement, les hommes et les femmes ont donc besoin d’un filtre.

J’ai donc décidé de monter une structure afin de les accompagner, et de mettre à leur disposition un lieu où organiser des rencontres dans un cadre sain et éthique.

Firdaws couple heureux

8. Après l’inscription, comment se passe la suite ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

On leur propose un contrat d’un an sur lequel on s’engage à leur proposer un minimum de cinq rencontres. C’est un minimum mais pas un maximum. Si on n’atteint pas ces cinq rencontres, un remboursement est fait au prorata du nombre de rencontres manquantes.

Firdaws couple heureux

9. Comment vous faites pour celles qui n’ont pas de tuteur ou ne peuvent le faire venir ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

On assure un cadre pour que les principes religieux soient appliqués. Aucun échange de numéro ne se fait durant la première rencontre.

Firdaws couple heureux

10. Quelle différence entre ABELNI (société) et d’autres associations ?

ABELNIAgence matrimoniale musulmane

On ne réfléchit pas comme ça. On ne dit pas : « Venez chez nous et laissez les associations ». Mon but est que les célibataires se marient et que les associations ou entreprises qui travaillent en ce sens se multiplient inshaAllah.

Nous ne sommes donc pas en concurrence avec les associations, nous travaillons même ensemble.

76 RUE DE LA POMPE 75116 PARIS

CONTACT@9ABELNI.COM

   

www.abelni.com

Interview exclusif de Firdaws Delhoum Matallah Thérapeute de couple et famille

1.­Dites nous en plus sur votre parcours,qu'est ce qui vous a mené à faire le métier de thérapeute de couple et de famille ?

Il était une fois une petite fille, qui grandit au sein d'une grande diversité culturelle et cultuelle, le message puissant qui se diffusait autour d'elle était, « la différence est une force enrichi toi de cette diversité », ce qu'elle apprit à développer.Cette petite fille devient, jeune fille, passionnée par les langues, elle souhaitait devenir traductrice et après un cursus littéraire, la vie l'a invitée à devenir enseignante.Durant 7 ans elle enseigne en élémentaire et en maternelle, tout en apportant sa contribution dans l'associatif, héritage familiale oblige !Elle enseigne aussi la langue arabe, afin de faire honneur à sa passion pour les langues.Elle grandi, évolue, et en devenant une jeune femme, elle apprend à dire JE, quand je parle de moi hein Firdaws ^_^Je forme à la pédagogie Montessori, 0­ 3 ans, 6 ans et 12 ans, de fil en aiguille, je m'aperçois que l'accompagnement que je propose est différent d'un enseignement classique, j'accompagne,l'enfant, l'ados, et les familles jusque dans leur développement personnel, sans en avoir réellement les outils.

C'est alors que je me forme en PNL (programmation neuro linguistique), parallèlement je me forme dans la thérapie systémique familiale, le coaching, les psychopathologies puis en sexothérapie.Ces formations sont pour moi dans un premier temps, un cadeau que je m'offre, des solutions aux difficultés que je rencontre à titre personnel, car je suis avant tout mon propre cobaye !Mon rêve premier qui était de devenir traductrice s'est réalisé ! Aujourd'hui, je traduis les besoins,les attentes et les émotions pour de fluides communications et de meilleures compréhensions :Objectif atteint !

Passionnée par les neuro sciences et le fonctionnement cérébrale, j'approfondis mes connaissances et souhaite comprendre d'avantages ma manière de travailler ; c'est ainsi que je découvre que ce que je fais s'appelle du mind mapping, des cartes mentales, cartes cérébrales.Cette curiosité m'amène à nouveau dans un cursus complémentaire, et je me certifie à l'enseignement du mind mapping, et à la Gestion mentale d'Antoine de la Garanderie.De nature généreuse, très sociale et très sociable, difficile de garder ces trésors pour moi.

C'est alors que je crée Equilibre Relationnel au sein duquel, depuis plusieurs années aujourd'hui,animée par ma passion, la trans­mission, je forme et j'accompagne en développement personnel, en thérapie et en coaching, en cabinet en France, à distance (internationale) et en ligne..

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

2.­Pourquoi aller voir un thérapeute de couple ?

Avant de vous marier, de vous installer en couple, vous êtes avant tout, chacun, un individu à partentière, issu (e) d'une famille, de racines, d'habitudes, de joies, de peines...

Et c'est avec TOUT ça, et bien plus encore que vous entamez cette unionConsulter, pour mieux s’aimer n’est plus tabou !

La thérapie de couple, tout comme la thérapie individuelle, est une démarche répondant au désir de quitter une difficulté, un frein, un blocage, une souffrance.Tout comme une personne en difficulté, peut demander de l'aide avec un espoir légitime d'être secourue, un couple peut effectuer une telle démarche.Le but d'une thérapie n'est pas de déterminer qui a tort ou raison, mais plutôt de rétablir la communication.

Le couple est une entité qui a ses règles, ses codes, ses habitudes, et il arrive que les deux partenaires ne s'y reconnaissent plus.Ce changement de perspective permet d'entrer dans un processus de collaboration pour revoir le «contrat » sans viser à changer l'autre.On sort du règlement de comptes destructeur pour devenir constructif.Les outils de la thérapie comportementale peuvent venir en aide au thérapeute qui choisit de les employer, parmi d'autres outils, tels par exemple que ceux de la thérapie analytique, de l'analyse systémique ou de l'analyse transactionnelle.

Quand chacun reproche à l'autre d'être la cause de sa souffrance et se vit comme une victime. Dansun couple. Or il peut arriver que les deux partenaires n'arrivent plus à sortir de ce système deressentiment et d'accusations réciproques.Chacun ne voit plus que les problèmes que l'autre lui apporte, ne croit plus en ses capacités dechanger. C'est le blocage.On sent qu'alors il ne s'agit plus d'une crise passagère.

La seule façon de s'en sortir est d'introduire un thérapeute dans la relation, qui va permettre de rétablir la communication.Réapprendre à se parler, à s'écouter.

La thérapie de couple invite, quel que soit le nombre d’années de vie commune, à regarder différemment son partenaire.A s’entendre dire les mots que l’on avait du mal à formuler, à comprendre des attentes intimes, à exprimer des désirs enfouis. On y réapprend à se parler et à s’écouter.Il devient possible d’aller au-­delà de l’apparence.

En quatre séances maximum, on passe à une véritable collaboration. Ce n'est pas gagné, mais c'est bon signe ! De jeunes couples amoureux consultent dans un but « préventif » pour mettre toutes les chances deleur côté avant de fonder une famille

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

3­. Quelles qualité doit posséder un thérapeute de couple ?

Un réel intérêt pour autrui.Posséder une excellente connaissance de soi, c'est à dire avoir déjà avancé dans une démarche de psychothérapie personnelle.

Avant de devenir thérapeute, il est essentiel de comprendre que son rôle n'est pas de guérir le patient mais de lui permettre de retrouver son autonomie et ses capacités. Il est toujours bon de rappeler que la principale victoire du thérapeute est que le patient soit capable de se passer de ses services le plus vite possible.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

4­. Quels conseils pouvez vous donner pour éviter les divorces ? Que conseiller vous de fairepour avoir un couple heureux ?

L’amour est un thème inépuisable, « toi et moi », premiers regards, premiers instants.L’intime sensation de se reconnaître et de renaître.Les frontières s’abolissent, « je » devient « tu », fusion parfois, puis les peurs commencent, dèslors que le réel reprend sa place et que l'amourosité vient se teinter de l’histoire personnelle desamants, parfois en suspens car non réglée.

Challenge n°1 :La tolérance, les particularités de chacun, d'abord attirantes, sont aussi à la source de nombreux conflits. Si accepter les différences n’est pas toujours facile, cela reste nécessaire pour enrichir la relation.Parfois, difficulté à se détacher de l’image parentale.Cherchant, plus ou moins consciemment, à trouver en son partenaire le double de son parent (ou son parfait contraire, ce qui revient au même)A cette image parentale s’ajoute celle du partenaire idéal, que chacun porte, parfois à son insu, en lui : Voir les différences de l’autre, c’est reconnaître qu’il n’est pas conforme au prince charmant que l’on imaginait.

Conséquence : le désenchantement, vécu comme la fin de l’amour : NON !C'est la naissance de l'amour mature, renonçant à former le couple idéal ou fantasmé, lespartenaires sont alors prêts à faire de leur couple.

Challenge n°2 : Les valeurs communes vivre avec un même que soi n’est ni possible ni souhaitable. Mais vivre avec son contraire multiplie les risques de désaccord. Entre ces deux extrêmes ? Un juste milieu qui repose sur le partage de valeurs essentielles. Celles-­ci relèvent de l’éthique de chacun. C’est la façon dont moi je décide d’envisager la vie, ce sont les principes du contrat, dit ou non dit, que je choisis de passer avec elle, lui pour avancer au quotidien l’incompatibilité des valeurs.Elle peut devenir problématique quand la famille s’agrandit, car c’est en fonction de ce qu’il juge primordial dans la vie que chaque partenaire établit ses règles d’éducation pour ses enfants : comment faire échanger.

Pour éviter le choc des valeurs, la meilleure solution est l’anticipation : Prendre le temps de se connaître et, surtout, de beaucoup parler, de tout, sur tout. A travers des discussions sur la vie, la société, la famille... peuvent s’exprimer les valeurs et les dissonances de chacun.Partager son histoire familiale pour reconnaître les valeurs respectives, mais aussi les harmoniser, parler de vos histoires familiales, grande pourvoyeuse des valeurs individuelles !Mettre les valeurs en commun.

A défaut d’avoir des valeurs communes, possibilité de mettre les valeurs en commun, pour que de ce mélange surgissent alors non plus les valeurs de chacun, mais bel et bien les valeurs du nouveau couple, prêt à inventer sa propre histoire:)

Challenge n°3 : Un lien d’amitié.

Et si votre partenaire était aussi votre meilleur ami ?

Complicité et confiance sont indispensables pour construire un lien toujours vivant.Les mariages heureux sont fondés sur une profonde amitié. Celle-ci se nourrit des centres d’intérêt et des loisirs communs, mais également de l’estime, du respect et du soutien mutuels, du souci d’être à l’écoute des envies ou des souffrances de l’autre...Comment faire ? Partager des loisirs la pratique d’un sport, jardinage, sorties culturelles, fêter l’anniversaire de la rencontre, du mariage,ou même de la première dispute, histoire de regarder avec humour et fierté le chemin parcouru.

Challenge n°4 : Des paroles partagées,trop de silences minent l’intimité au quotidien. Mais trop en dire aussi...Le paradoxe est que plus on approfondit pensées et émotions en les communiquant, plus on augmente aussi pour chacun les probabilités d’incompréhension, d’interprétation et... de déception: “Je n’aurais jamais cru que tu puisses penser une chose pareille, je ne te reconnais plus. Et si je ne te reconnais plus, si tu n’es plus celui que je pensais, comment puis-je continuer à t’aimer ? »

L'art subtil de la discussion : Comment faire ?

Ne pas tout dire. Pour bien communiquer, il faut d’abord accepter les limites de cette communication.Se donner rendez-vous pour échanger les tête-à-tête sont l’occasion d’aborder avec plus de recul certaines difficultés ou frustrations qui,évoquées à chaud, risqueraient d’envenimer une dispute.

Mais pas seulement, car s’il y a une parole qui mérite d’être échangée sans modération au sein du couple, c’est celle qui constate le bonheur d’être ensemble et les bonnes choses accomplies à deux. Souvent négligée avec le temps,la parole positive reste un excellent moteur du couple heureux.

Challenge n°5 : Une entente sexuelleElle est une source d’épanouissement et une autre manière de se rencontrer. Mais comment garderune sexualité heureuse sur le long terme ? Voilà le défi qui s’impose à ceux qui veulent faire durerle plaisir.Passés les premiers temps de la relation, le couple a le sentiment d’avoir déjà fait le tour de sasexualitéIls savent quels gestes, quelles caresses leur donnent du plaisir, et ne passent plus que par ceux-là... Or, le plaisir naît des variations, surprenez vous !

La promiscuité, les partenaires qui passent tout leur temps libre ensemble risquent de ne plus se voir vraiment ; ils ne perçoivent plus l’autre comme un autre. Or, le désir naît de cette distance et de cette envie d’aller au plus près de l’intimité de l’autre.Inviter votre créativité et éviter la promiscuité.

Les partenaires qui passent tout leur temps libre ensemble risquent de ne plus se voir vraiment ; ils ne perçoivent plus l’autre comme un autre.Or, le désir naît de cette distance et de cette envie d’aller au plus près de l’intimité de l’autre. De nourrir cette curiosité, d'entretenir un certain mystère.

Mettre de l’air dans la relation.Et si le désir persiste à manquer...

L’amour tient quand il y a du vent qui souffle entre lesamoureux

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

6.­Qu'est ce qui manque aujourd'hui au couple musulman en générale pour réussir leurmariage ?

Je recommande à chacun de se poser les questions suivantes :

Comment le couple s’est-­il construit ? Quelles sont vos attentes dans ce mariage ? « Qui ai-­je vu en toi quand je t’ai vu(e) ? »

La plus grande attention est à donner aux premiers temps, car le leurre est de tomber dans une idéalisation romanesque de l’autre.

Cette mise en scène d’un désir où l’autre n’existe que dans la fantasme est souvent la cause de très grandes désillusions amenant rapidement au désenchantement voire à la rupture.Notre époque est celle du « fast love » (amour rapide) et du « toujours plus » ; « Too fast for love » ! ( trop vite pour l'amour)

J'invite plutôt à un véritable apprentissage à deux, sans déguisement.C’est parce que je « suis » que tu peux être cet autre que je rencontre, je ne te recréé pas, je te reçois et t’accueille, je ne m'oublie pas dans toi, ou dans le nous.

En ne ralentissant jamais l’effort de devenir davantage vous même en vous donnant ! Toujours vous même !

Je suis moi, tu es toi et c’est le lien entre toi et moi qui créé le NOUS, le couple.

L’amour s’apprend et se construit dans la confiance partagée. Une relation adulte peut alors se tisser dans l’acceptation inconditionnelle de l’autre.J’apprends de toi et tu m’enseignes. Nous allons construire notre histoire en conscience, dans l’écoute et l’épure, pour ensemble aller vers l’essentiel.Si, au contraire, les identités se confondent, le couple peu rentrer dans une fusion menant à la confusion et à la perte d’identité

.Les couples qui viennent consulter sont souvent en perte de repères, en errance affective et sexuelle. Le désir s’est usé.

L'une des phrases qui revient souvent par exemple est :

« Il (elle) est là sans être là », invitez votre conjoint à vous définir ce qu'est être LA pour lui ?Pour ELLE ?

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

7­. Y a-t-il eu des cas que vous avez rencontré, qui semblaient sans solution, et qui s'est finalement bien terminé ?

Dans tous les cas ; un dénouement de qualité elhamdulillah !

Pour les cas qui ont souhaité se séparer, la thérapie aura permis de se séparer dans le respect, etainsi de continuer, d'avancer sereinement.

Parmi eux, ceux qui avaient des enfants, la thérapie leur a permis aussi de pouvoir rester en termes respectueux et constructeurs pour les enfants, et ainsi entamer une thérapie personnelle de quelques séances, afin de faire le deuil, et de pouvoir continuer à vivre sereinement, sans répéter les même blocages à l'avenir.

Pour les couples qui ont choisi de continuer ensemble.

La thérapie de couple a permis de porter un regard différent sur leur conjoint et à pouvoir mettre des mots sur des besoins qu'il avait du mal à formuler, à comprendre les attentes intimes de l’autre et à exprimer des désirs enfouis. Le couple à réappris à parler, à se parler et à s’écouter, en traversant et dépassant les difficultés, les baisses de désir.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

8.­Vos messages dégagent une certaine joie de vivre sur le net, ils sont toujours positifs, dites-nous en plus

J'ai cette fâcheuse tendance a optimiser et positiver dans la vie.

Je dis fâcheuse, car je suis parfois, pour ne pas dire souvent confronter à une réalité, autour de moi entre autre.

Réalité de personnes qui naturellement ont besoin de voir le négatif, et ralentir les projets, ou les changements par exemple.

Heureusement que ce type de personne est là pour équilibrer, sécuriser, prévoir et planifier le PIRE;) !

Car s'il n'y avait que des personnes positives, ce serait peace and love ? My goodness !La planète pourrait finir en abandon total ! Le CHAOS

Qui protégerai la couche d'ozone ? Qui aurait réfléchi au recyclage ? Qui aurait pensé aux économies et à l'autosuffisance ?

En modélisant ces personnes, je dirais qu'aujourd'hui, je suis un peu comme ma voiture 😉

Je souhaite polluer un minimum, consommer juste ce dont j'ai besoin pour avancer, tout en profitant du progrès des recherches et outils scientifiques, qui grâce à mes 2 moteurs, me permettent d'atteindre mes buts, zen et safe (en sécurité)

Invitation à respecter les limitations de vitesse (enfin je fais de mon mieux euuuh) et code la route.Et à appuyer sur power pour foncer quand je vois mon objectif clair !

C'est ce que j'aime infuser et diffuser autour de moi, ce MIX-­SAGE , des personnes visionnaires qui voient de loin le plus, avec la sécurité de celles qui voient de loin le ­moins.

Firdaws Matallah
Thérapeute de couple

Firdaws Delhoum Matallah

Formatrice Coach en développement personnel

Thérapeute de couple et famille

www.equilibrerelationnel.com

Les bienfaits du voyage en couple

Le voyage en couple est une véritable thérapie naissant d'un besoin de se retrouver. Parfois pris dans la spirale de notre quotidien, nous avons tendances à perdre de vue notre conjoint(e) et de laisser s'installer la routine qui disons-le clairement est un véritable "tue-l ‘amour". Voyager en couple à de nombreuses vertus et nous allons découvrir pourquoi.

Le voyage en couple est une véritable thérapie naissant d'un besoin de se retrouver.  Parfois pris dans la spirale de notre quotidien, nous avons tendances à perdre de vue notre conjoint(e) et de laisser s'installer la routine qui disons-le clairement est un véritable "tue-l ‘amour". Voyager en couple à de nombreuses vertus et nous allons découvrir pourquoi.

 

Voyager pour s'accorder du temps mutuellement

Déconnecté du quotidien, l'esprit est moins sollicité et s'ouvre au monde qui l'entoure. On se concentre davantage sur soi-même et on s'attache à tous ce qui nous rassure, nous semble familier : notre partenaire. Ce qui favorise la communication et nous permet instinctivement d'échanger, de prendre le temps d'écouter l'autre sans contrainte et de se sentir écouter aussi. Ce qui permet également d'éliminer les petites et grandes tensions.

 

fleurs rouges

Voyager pour créer de nouveaux souvenirs

Le voyage est aussi l'occasion de créer de nouveaux souvenirs à se remémorer pour rester connecté l'un à l'autre. Je dirais même que c'est une "valeur" à ajouter à notre "capital couple". Il permet de créer de nouveaux souvenirs à deux, pour raviver la flamme, ressentir cette impression de "seulement nous deux" lorsqu'on en parle...

 

montagnes

Voyager pour se (re)découvrir, se souder

Dans la vie quotidienne, surtout lorsque l'on a des enfants, on forme une équipe avec son partenaire car l'éducation est une formation que l'on transmet à deux. Garder cet esprit d'équipe est primordial. Partir à l'aventure à deux, faire un trek en nature,  maintient cet esprit d'équipe parce que l'on s'encourage mutuellement et on apprend (ou réapprends) à faire confiance à l'autre... on se surpasse à 2 !

 

 

Le voyage permet de faire un bond dans la maturité du couple et d’aboutir à la situation qui n’aurait été atteinte que des mois, voire des années, plus tard. Même si voyager en couple comporte de nombreux bienfaits, il n'en demeure pas moins qu'il doit être bien organisé pour mettre toutes les chances de son côté pour un voyage réussi.

 

 

Ahlam

Fondatrice du blog Muslimtrip

 

Crédits Photos : Pixabay